Ankara condamne un journal grec qui a insulté Erdogan
Rechercher

Ankara condamne un journal grec qui a insulté Erdogan

Le directeur de la communication de la présidence turque a appelé les autorités grecques à traduire en justice les responsables

Le journal grec Demokratia insultant, en turc, le président Recep Tayyip Erdogan. (Demokratia)
Le journal grec Demokratia insultant, en turc, le président Recep Tayyip Erdogan. (Demokratia)

La Turquie a condamné samedi la publication par un journal grec, Demokratia, d’une manchette invitant, en turc, le président Recep Tayyip Erdogan à « aller se faire foutre », et appelé les autorités grecques à traduire en justice les responsables.

« Le gouvernement turc condamne de la manière la plus ferme la publication d’insultes visant notre président (…) en première page d’un journal d’extrême droite », a déclaré le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun. Il a appelé les autorités grecques à traduire en justice les responsable de cet acte « éhonté ».

Le ministère grec des Affaires étrangères a fait valoir que la liberté d’expression était protégée dans l’Union européenne dont la Grèce est un pays membre, tout en soulignant que « le recours à des insultes est contraire à la culture politique de notre pays et ne peut qu’être condamné ».

Vendredi, le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de Grèce à Ankara après cette publication. Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, avait dénoncé le « vil titre à l’encontre du président Erdogan » publié par le journal grec.

Cet incident intervient sur fond de tensions entre la Turquie et la Grèce au sujet de la Méditerranée orientale, aggravées fin août lorsque les deux pays ont effectué des manœuvres militaires rivales.

La crise est au programme d’un sommet européen les 24 et 25 septembre à Bruxelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...