Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Antisémitisme : Le rappeur Freeze Corleone interdit de spectacle à Rennes

La municipalité a rappelé que le rappeur est visé, à la demande de la LICRA, par une enquête "pour des paroles jugées antisémites, faisant l'apologie du nazisme et du terrorisme"

Le rappeur Freeze Corleone. (Capture d’écran : Twitter)
Le rappeur Freeze Corleone. (Capture d’écran : Twitter)

Le rappeur Freeze Corleone qui devait se produire en mars à Rennes a été interdit de spectacle mardi par la Ville qui craint « un risque avéré de trouble à l’ordre public » en raison notamment de paroles « jugées antisémites ».

Le rappeur devait se produire le 18 mars lors du festival Booming fest au Liberté à Rennes.

« La représentation du spectacle donnée par le rappeur Freeze Corleone prévue le 18 mars 2023, est interdite sur le territoire de la Ville de Rennes », indique l’arrêté pris par la maire PS Nathalie Appéré.

L’élue rappelle notamment que le rappeur « a fait l’objet à la demande de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), d’une enquête de la part du Ministère de l’intérieur, pour des paroles jugées antisémites, faisant l’apologie du nazisme et du terrorisme ».

« De tels propos sont de nature à très fortement exacerber les tensions déjà vives entre différents groupuscules politiques extrêmes présents à Rennes », ajoute l’élue.

Soulignant que « la programmation de ce concert suscite déjà de nombreux débats et réactions au sein de la population locale », la maire de Rennes considère « qu’un risque avéré de trouble à l’ordre public est dans cette période à craindre ».

Contactée par l’AFP, la municipalité indique que la salle avait été réservée il y a plusieurs mois par l’organisateur, mais que la programmation de la soirée du 18 mars n’était alors pas connue.

Une fois la programmation révélée, la Ville indique avoir chargé le gestionnaire de la salle de demander à l’organisateur de déprogrammer Freeze Corleone.

« Comme l’organisateur n’a pas modifié sa programmation, après échange avec l’autorité préfectorale, la Ville a pris un arrêté d’interdiction », précise-t-elle.

Figure montante du rap français, Freeze Corleone avait été lâché par son label après des clips antisémites, en septembre 2020.

Universal Music France avait annoncé cesser « toute collaboration » avec Freeze Corleone, après l’ouverture d’une enquête pour « provocation à la haine raciale » visant plusieurs de ses clips et chansons.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.