AP : pas de meilleures conditions de vie mais la fin de l’occupation
Rechercher

AP : pas de meilleures conditions de vie mais la fin de l’occupation

Naftali Bennett avait annoncé qu'il ferait de son mieux pour mettre en place des initiatives susceptibles d'améliorer l'existence des Palestiniens

Hussein al-Sheikh, un proche confident du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, s'exprimant sur Palestine TV, la chaîne officielle de l'AP. (Capture d'écran Palestine TV)
Hussein al-Sheikh, un proche confident du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, s'exprimant sur Palestine TV, la chaîne officielle de l'AP. (Capture d'écran Palestine TV)

Le ministre de l’Autorité palestinienne des Affaires civiles, Hussein al-Sheikh, a apporté lundi ce qui semble être la première réaction de Ramallah au nouveau gouvernement israélien.

« Les Palestiniens ne réclament pas de meilleures conditions de vie, ou un dialogue civil ! Notre peuple cherche son salut face à l’occupation, sa liberté et son indépendance dans son État avec Jérusalem-Est comme capitale », a-t-il écrit sur Twitter.

Dans un entretien accordé avant de prendre ses fonctions, au début du mois, le Premier ministre Naftali Bennett avait déclaré devant les caméras de la Douzième chaîne que s’il ne pensait pas qu’Israël pourrait résoudre le conflit avec les Palestiniens, lui-même ferait de son mieux pour mettre en place des initiatives susceptibles d’améliorer l’existence des Palestiniens.

« Ce changement de gouvernement est une affaire intérieure mais le nouveau gouvernement DOIT comprendre que le contexte de l’Histoire ne suivra pas son cours avec l’occupation », a écrit al-Sheikh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...