Après 2 attaques, des femmes manifestent à l’intersection du Gush Etzion
Rechercher

Après 2 attaques, des femmes manifestent à l’intersection du Gush Etzion

Au total, quatre personnes, victimes d'attentat terroriste, sont mortes dans la zone du Gush Etzion en une semaine

Photo illustrative de forces de sécurité israéliennes près du carrefour du Gush Etzion, le 20 octobre 2015 (Yonatan Sindel / Flash90)
Photo illustrative de forces de sécurité israéliennes près du carrefour du Gush Etzion, le 20 octobre 2015 (Yonatan Sindel / Flash90)

Des centaines de femmes ont organisé une manifestation aujourd’hui à l’intersection de Gush Etzion appelant le gouvernement à gérer la vague actuelle d’attaques terroristes.

Leur manifestation a été organisée après deux attaques qui ont eu lieu dans la zone au cours de la semaine écoulée.

Quatre personnes sont mortes dans les attentats, trois dans une fusillade la semaine dernière et une autre dans une attaque au couteau hier.

Les femmes, toutes des mères de familles, vivant dans la région, sont venues à l’intersection en bus et en voiture.

Selon le journal hébreu, NRG, elles criaient des slogans accusant le gouvernement de ne pas faire assez pour mettre un terme au terrorisme et à l’incitation à la violence palestinienne.

Le temps est venu « d’empêcher que de conduire à l’école, que les activités parascolaires ou le shopping » ne deviennent des activités potentiellement mortelles.

Selon NRG, les personnes vivant dans la région sont furieuses contre l’establishment de la sécurité et le gouvernement après que Hadar Buchris, 21 ans, a été poignardée à mort à l’intersection hier malgré le déploiement de dizaines de troupes dans la zone.

Le colonel Roman Goffman, commandant de la brigade Etzion, a admis que les soldats sur le site auraient intercepté le terroriste qui a poignardé et tué Buchris et a promis d’examiner pourquoi le terroriste a réussi à entrer dans la zone sans subir un contrôle de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...