Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Après des coupes budgétaires, 480 M de NIS iront aux écoles haredi

Parmi les budgets touchés, on compte une réduction de 327 000 shekels des aides aux survivants de la Shoah, une réduction de 22 M de shekels pour la garde d'enfants, une réduction de 18 M de shekels des soins aux handicapés et une réduction de 32 M de shekels des ressources auxiliaires du ministère de l'Éducation

De jeunes élèves dans une école pour garçons juifs ultra orthodoxes, à Beit Shemesh, le 28 août 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90
De jeunes élèves dans une école pour garçons juifs ultra orthodoxes, à Beit Shemesh, le 28 août 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90

La commission des Finances de la Knesset a approuvé mardi le transfert de 736 millions de shekels entre divers ministères, dont 480 millions de shekels bénéficieront à l’enseignement ultra-orthodoxe.

Selon une déclaration de la commission, les projets financés par les transferts comprennent également le développement des communautés druzes et circassiennes dans le nord d’Israël, l’éducation de la petite enfance et d’autres programmes éducatifs dans le cadre « d’accords politiques avec une importance budgétaire ».

En outre, les fonds seront alloués à des abris anti-bombes à Sderot et dans d’autres communautés de la frontière de Gaza, à la réduction des écarts socio-économiques à Jérusalem-Est et dans la communauté arabe, ainsi qu’à des projets culturels juifs locaux.

Ces transferts constituent une réponse partielle aux promesses faites par la coalition aux partis ultra-orthodoxes d’injecter de l’argent dans leurs systèmes éducatifs.

Les fonds proviennent d’une réduction générale des agences gouvernementales et des services publics. Parmi les budgets touchés, on compte une réduction de 327 000 shekels des fonds d’aide aux survivants de la Shoah, une réduction de 22 millions de shekels des subventions pour la garde d’enfants, une réduction de 18 millions de shekels des soins aux handicapés et une réduction de 32 millions de shekels des ressources auxiliaires du ministère de l’Éducation.

Le député Moshe Gafni (Yahadout HaTorah), qui préside la commission des Finances, a déclaré que ce transfert s’inscrivait dans sa volonté d’accroître le financement des écoles ultra-orthodoxes, dont le fonctionnement n’est pas réglementé par le ministère de l’Education et qui ne sont pas tenues d’enseigner les matières fondamentales du programme scolaire.

Le député Moshe Gafni préside une réunion de la Commission des Finances à la Knesset, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Nous mettons tout en œuvre pour corriger l’injustice qui s’est accumulée au fil des ans, à savoir le manque de financement de l’enseignement de la Torah et des institutions de Torah », a déclaré Gafni.

« Il s’agit de la première mission réalisée conformément aux accords de coalition et j’espère que nous continuerons, avec l’aide du Ciel, à combler toutes les lacunes qui ont porté préjudice aux ultra-orthodoxes », a-t-il ajouté.

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, a reproché au gouvernement de « maltraiter les citoyens les plus faibles et d’écraser la classe moyenne ».

Le gouvernement « doit tomber avant que les dommages ne deviennent irréversibles », a-t-il écrit dans un communiqué.

Le budget de l’État pour 2023-2024, adopté en mai, comprend 13,7 milliards de shekels de dépenses discrétionnaires, dont 3,7 milliards de shekels ont été alloués à l’augmentation du budget des allocations pour les étudiants de yeshiva à temps plein.

Un montant supplémentaire de 1,2 milliard de shekels est prévu pour les établissements d’enseignement haredi privés et non supervisés, dont beaucoup n’enseignent pas les matières fondamentales telles que les mathématiques et l’anglais, tandis que des fonds supplémentaires seront alloués au système d’enseignement haredi officiel et à la construction de bâtiments à des fins religieuses et pour soutenir la culture et l’identité haredi.

Le budget prévoit également d’augmenter les allocations versées aux étudiants de yeshiva à hauteur de 250 millions de shekels, en utilisant les fonds excédentaires laissés par les écoles ultra-orthodoxes.

Le budget a été dénoncé par l’opposition comme étant « imprudent » et les fonctionnaires du Trésor ont averti qu’il pourrait entraîner une perte de produit intérieur brut dans les années à venir.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.