Après la faune en Israël, la start-up Cnature identifie la flore
Rechercher

Après la faune en Israël, la start-up Cnature identifie la flore

"Un outil qui permet d'identifier automatiquement des fleurs est un rêve d'enfance pour nous trois", a déclaré l'un des fondateurs de ce FlowerzBot

Un champ d'anémones fleurissant dans la vallée d'Elah, au sud de Jérusalem, le 4 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Un champ d'anémones fleurissant dans la vallée d'Elah, au sud de Jérusalem, le 4 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Les vacances de Pessah sont l’occasion en Israël pour les familles de remplir d’énormes paniers de pique-nique, de faire des barbecues dans les parcs et de partir en excursion pour se détendre et profiter d’une météo agréable avant l’arrivée de la saison chaude.

C’est pourquoi la start-up israélienne Cnature, a développé un bot Facebook – FlowerzBot – pour aider les utilisateurs à identifier le type de fleurs qu’ils rencontrent dans les champs, en temps réel, en téléchargeant une photo de la fleur et en recevant ensuite des informations sur son nom, ses qualités et ses propriétés.

L’application, disponible sur les appareils Android et Apple, est déjà disponible sur Facebook en hébreu et, en juin, elle sera également lancée aux États-Unis.

Les fondateurs de Cnature, Nadav Bocher, Alon Klein-Orbach et Tsuky Khaiat, ont à l’origine créé l’application pour identifier les animaux.

Maintenant, ils ont élargi son utilisation pour y inclure la flore, et l’application est effectivement un guide électronique en temps réel qui relie les utilisateurs à une base de données d’animaux et d’espèces végétales.

Le bot peut identifier plus de 1 000 types de plantes, a déclaré Khaiat dans un communiqué.

« Un outil qui permet d’identifier automatiquement des fleurs est un rêve d’enfance pour nous trois », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...