Après les émeutes, Israël dit aux Gazaouis : Le Hamas vous exploite
Rechercher

Après les émeutes, Israël dit aux Gazaouis : Le Hamas vous exploite

Des contacts avec les Palestiniens indiquent qu'un groupe terroriste envoie des jeunes pour protester à la frontière "tout en se cachant derrière eux"

Des manifestants palestiniens agitent des drapeaux nationaux lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans la banlieue est de la ville de Gaza, près de la frontière avec Israël, le 12 janvier 2018. (AFP PHOTO / MOHAMMED ABED)
Des manifestants palestiniens agitent des drapeaux nationaux lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans la banlieue est de la ville de Gaza, près de la frontière avec Israël, le 12 janvier 2018. (AFP PHOTO / MOHAMMED ABED)

Le chef des liaisons du ministère de la Défense avec les Palestiniens a averti samedi les habitants de la bande de Gaza que l’organisation terroriste du Hamas les utilisait dans sa quête de violence contre Israël, un jour après que des dizaines de personnes ont été blessées lors des émeutes à la frontière.

« Les terroristes du Hamas envoient des jeunes gens se révolter à la [frontière de Gaza] … en se cachant derrière eux et en prétendant que ces émeutes sont spontanées et pacifiques », a déclaré sur Facebook le major-général Yoav Mordechai, coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

M. Mordechai a indiqué vendredi que des grenades avaient été lancées contre la barrière frontalière, affirmant qu’elles étaient la preuve des mensonges du Hamas.

#حماس_الارهابية تبعث الشباب لاثارة الشغب في #الجدار على الحدود مع #غزة وتسلحهم بالقنابل اليدوية من صناعتها وبينما تختبئ …

Posted by ‎المنسق‎ on Friday, 12 January 2018

« Les images de ces grenades trouvées à l’intérieur des terres israéliennes prouvent la vérité ! » a-t-il écrit. « C’est pourquoi 11 Palestiniens sont morts et des dizaines d’autres ont été blessés ces dernières semaines ».

Le coordinateur du ministère de la Défense aux activités gouvernementales dans les territoires, le général de division Yoav Mordechai, avertit le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien de ne pas attaquer Israël dans une vidéo du 11 novembre 2017 (Capture d’écran : /YouTube)

Depuis la reconnaissance par le président américain Donald Trump, le 6 décembre, de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, il y a eu des manifestations violentes tous les vendredis en Cisjordanie et à Gaza, bien que leur importance a diminué de semaine en semaine.

« C’est la tactique du Hamas », a déclaré Mordechai. « Se cacher derrière et envoyer des jeunes pour mener des émeutes violentes … Ne laissez pas le Hamas vous exploiter. Vous êtes les seuls à payer ! »

Citant le ministère palestinien de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza, le quotidien Haaretz a rapporté vendredi que 46 Gazaouis avaient été légèrement ou modérément blessés par des balles réelles et des balles en caoutchouc. Parmi ceux-ci, 41 ont été blessés lors d’affrontements à plusieurs endroits le long de la frontière de Gaza. 105 autres Palestiniens auraient été blessés en inhalant de la fumée et des gaz lacrymogènes.

Le Hamas a exhorté les Palestiniens à affronter les soldats à la frontière depuis la déclaration de Trump en décembre. Son chef, Ismail Haniyeh, a fait l’éloge de la « bénédiction de l’Intifada », a exhorté à la libération de Jérusalem et a montré clairement que le groupe cherchait à intensifier la violence contre Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...