Argentine : Un responsable juif sous protection policière après des menaces
Rechercher

Argentine : Un responsable juif sous protection policière après des menaces

Un courrier conseille à Jorge Knoblovits de quitter le pays ; il avait déjà été menacé quand le Hezbollah avait été déclaré groupe terroriste

Jorge Knoblovits, qui est à la tête de l'organisation-cadre DAIA en Argentine. (Capture d'écran :  YouTube via JTA)
Jorge Knoblovits, qui est à la tête de l'organisation-cadre DAIA en Argentine. (Capture d'écran : YouTube via JTA)

BUENOS AIRES, Argentine (JTA) — La police a placé sous protection le président de la plus importante organisation-cadre de la communauté juive du pays. Il avait reçu une lettre antisémite qui lui recommandait vivement de quitter le pays.

Ce n’est pas la première fois que Jorge Knoblovits reçoit des messages antisémites depuis qu’il a pris la tête de la Délégation des Associations israélites d’Argentine, la DAIA. Mais les services de sécurité de la DAIA lui ont demandé avec insistance de réclamer l’aide de la police en réponse à cette missive.

Un article récent qui avait été publié dans Clarin, le plus important journal argentin, et les interviews accordées ces derniers temps par Knoblovits à la télévision du pays ont révélé qu’il avait été menacé par des lettres anonymes en 2019, l’année où l’Argentine avait classé le groupe chiite libanais du Hezbollah comme une organisation terroriste.

Il avait aussi reçu des messages anonymes pressant la DAIA de se retirer de la plainte qui accusait l’ancien président et la vice-présidente actuelle Cristina Fernandez de Kirchner de s’être associés à l’Iran dans le dossier des victimes de l’attentat à la bombe commis contre le centre juif AMIA, en 1994, à Buenos Aires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...