Rechercher

Arrestation de 4 Palestiniens entrés par effraction dans une base de Tsahal

Des munitions de fusil M-16, des lunettes de vision nocturne et des radios ont été saisies sur les suspects entrés illégalement en Israël

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des munitions et du matériel militaire volés dans une base de l'armée, le 22 février 2022. (Crédit : Police israélienne)
Des munitions et du matériel militaire volés dans une base de l'armée, le 22 février 2022. (Crédit : Police israélienne)

Quatre Palestiniens ont été arrêtés lundi soir pour avoir tenté de voler du matériel militaire dans une zone d’entraînement dans le sud d’Israël.

La police a indiqué qu’après une série d’effractions dans des bases de l’armée au sud du pays ces dernières semaines, des policiers d’infiltration ainsi que l’unité de drones de la police ont été déployés dans la région.

Des fonctionnaires de la police des frontières ont repéré les quatre personnes qui entraient dans une base militaire à moto et les ont vues voler des munitions dans un champ de tir, selon la police.

La police a déclaré que les hommes, résidents de la ville d’Idhna en Cisjordanie, qui étaient entrés illégalement en Israël, ont été pris « la main dans le sac » après une brève course-poursuite.

Des munitions et du matériel militaire volés dans une base de l’armée, le 22 février 2022. (Crédit : Police israélienne)

Des munitions pour fusil M-16, des lunettes de vision nocturne, des radios, du matériel de cambriolage, ainsi que la moto volée qu’ils ont utilisée pour entrer par effraction dans la base ont été saisies, et les suspects sont interrogés, a déclaré la police.

Des bases militaires sont régulièrement cambriolées. En novembre dernier, Tsahal a modifié sa politique d’autorisation d’ouvrir le feu, pour permettre aux soldats d’arrêter les voleurs.

Bien qu’une enquête militaire ait déterminé qu’il n’y avait acuun lien entre les nouvelles politiques autorisant d’ouvrir le feu et la mort de deux officiers d’une unité de commando dans un  »accident de tir ami » dans la vallée du Jourdain le mois dernier, le malentendu entre les soldats était survenu la nuit après que des individus ont volé de l’équipement militaire dans une base voisine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...