Rechercher

Arrivée à Tel-Aviv de l’avion effectuant le premier vol commercial avec Bahreïn

Le numéro (972) de ce premier vol est symbolique car correspondant à l'indicatif téléphonique international d'Israël

Un avion Gulf Air A320 en provenance de Manama, la capitale bahreïnie, arrive à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 30 septembre 2021. (Crédit :  EMMANUEL DUNAND / AFP)
Un avion Gulf Air A320 en provenance de Manama, la capitale bahreïnie, arrive à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 30 septembre 2021. (Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP)

L’avion effectuant le premier vol commercial entre Bahreïn et Israël, pays qui ont normalisé l’an dernier leurs relations, s’est posé jeudi à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, a constaté un photographe de l’AFP.

L’appareil de Gulf Air (vol GF 972) avait quitté plus tôt dans la journée Manama, la capitale de Bahreïn, où le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid, inaugure jeudi la première ambassade de l’Etat hébreu dans ce pays arabe du Golfe.

Le numéro (972) de ce premier vol est symbolique car correspondant à l’indicatif téléphonique international d’Israël, pays qui a normalisé ses relations avec quatre pays arabes (Emirats, Bahreïn, Soudan, Maroc) depuis l’été 2020 dans le cadre des « accords d’Abraham »

Depuis, des vols commerciaux avaient été initiés entre Israël et les Emirats, puis le Maroc.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid rencontre son homologue bahreïni Abdullatif Al Zayani à Manama, Bahreïn, le 30 septembre 2021. (Crédit : Shlomi Amsallem/GPO)

Le premier vol commercial entre Israël et Bahreïn intervient alors que Yaïr Lapid effectue jeudi à Mamana la première visite officielle d’un ministre israélien dans ce pays.

Au cours de sa visite, M. Lapid doit inaugurer l’ambassade d’Israël à Bahreïn et signer des accords visant à renforcer la coopération économique et technologique entre ces deux pays du Moyen-Orient.

Israël avait déjà normalisé ses relations avec l’Egypte (1979) et la Jordanie (1994), deux pays arabes voisins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...