Attaque au couteau à Jérusalem-est : Le policier a tiré sur son agresseur
Rechercher

Attaque au couteau à Jérusalem-est : Le policier a tiré sur son agresseur

Aucun policier n'a été blessé lors de l'attaque au couteau dans le quartier de Jabel Mukaber de la capitale

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La scène d'une tentative d'assassinat au couteau présumée dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, le 25 mai 2020. (Noemi Kamhine)
La scène d'une tentative d'assassinat au couteau présumée dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, le 25 mai 2020. (Noemi Kamhine)

Un homme de Jérusalem-Est armé d’un couteau et de gaz lacrymogène a tenté de poignarder un officier de police, qui lui a ensuite tiré dessus, dans le quartier de Jabel Mukaber de la capitale lundi, a déclaré la police.

Aucun policier n’a été blessé. L’agresseur a été emmené à l’hôpital avec de graves blessures.

Selon la police, l’agresseur a couru vers un groupe d’officiers tout en tenant le couteau et le gaz lacrymogène, en criant « Allahu Akhbar » – Dieu est grand, en arabe.

« Les [officiers] ont répondu en ouvrant le feu directement sur lui », a déclaré la police.

Un couteau retrouvé sur la scène d’une tentative d’assassinat présumée dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, le 25 mai 2020. (Police israélienne)

L’attaque s’est produite à la frontière entre Jabel Mukaber et le quartier d’Armon Hanatziv à Jérusalem-Est.

Plus tôt dans la journée, deux terroristes palestiniens ont été abattus dans le centre de la Cisjordanie, l’armée israélienne a déclaré qu’ils avaient tenté de poignarder un groupe de soldats et la population locale a insisté sur le fait qu’il s’agissait d’un tir non provoqué des soldats israéliens.

Selon Tsahal, les suspects ont tenté de poignarder un groupe de soldats opérant à l’extérieur de l’avant-poste de Havat Amichai, près de l’implantation de Shiloh. Les soldats ont ensuite ouvert le feu sur les deux personnes, les touchant, selon l’armée, ajoutant qu’aucun soldat n’a été blessé lors de l’incident.

Nidal Rabi, un habitant du village palestinien voisin de Turmusaya, qui était présent sur les lieux avant et immédiatement après l’incident, a nié la qualification par l’armée de tentative d’attaque au couteau.

S’adressant au Times of Israel, il a déclaré que les deux hommes étaient deux frères, agriculteurs du village voisin d’al-Mughayyir, qui travaillaient dans leurs champs de blé avec plusieurs autres membres de leur famille lorsqu’un groupe de résidents d’implantation est arrivé sur les lieux accompagné de soldats et leur a ordonné de partir.

« Un des fermiers avait une faucille à la main, mais il n’a pas attaqué les soldats », a déclaré Rabi. « Néanmoins, il a reçu une balle dans l’estomac et l’autre fermier a reçu une balle dans la jambe. »

Un activiste local, Kathem Haj Mohammad, a déclaré au site officiel de l’Autorité palestinienne Wafa que les soldats de Tsahal ont tiré du gaz lacrymogène sur les villageois qui venaient en aide aux bergers blessés.

L’homme qui avait reçu une balle dans la jambe était en cours d’opération au complexe médical palestinien de Ramallah, tandis que son frère, qui avait reçu une balle dans l’estomac, n’avait pas besoin d’être opéré, a déclaré Rabi.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...