Rechercher

Attentat au musée juif : un million d’euros d’indemnités à la partie civile

La cour a accordé des montants allant de 50 000 euros à un peu plus de 100 000 euros aux proches des victimes de l’attentat au Musée juif de Belgique portés partie civile

Le Musée juif de Belgique, à Bruxelles. (Crédit photo : Musée juif de Belgique / Facebook)
Le Musée juif de Belgique, à Bruxelles. (Crédit photo : Musée juif de Belgique / Facebook)

La semaine dernière, l’agence de presse belge Belga a rapporté que la cour d’assises de Bruxelles avait accordé près d’un million d’euros d’indemnités à la partie civile dans le cadre de la procédure pénale contre le terroriste français Mehdi Nemmouche, condamné à la réclusion à perpétuité en mars dernier, et Nacer Bendrer, Français également, qui avait fourni les armes à Nemmouche, condamné à 15 ans de prison.

La cour a ainsi accordé des montants allant de 50 000 euros à un peu plus de 100 000 euros aux proches des victimes de l’attentat au Musée juif de Belgique qui s’étaient portés partie civile.

Le montant total des indemnités s’élève à 985 000 euros, hors intérêts.

L’Association française des Victimes du Terrorisme, qui s’était également constituée partie civile et qui demandait un euro symbolique à titre d’indemnités, a en revanche été déboutée, sa demande ayant été jugée irrecevable.

Le 24 mai 2014, le terroriste français Mehdi Nemmouche s’était introduit dans le musée juif de la capitale belge, abattant quatre personnes par armes à feu – Emanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, Dominique Sabrier et Alexandre Strens, deux membres du personnel du musée.

En mai dernier, Nemmouche a été remis à la justice anti-terroriste française qui le soupçonne d’avoir été l’un des geôliers de journalistes otages en Syrie en 2013-2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...