Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Au 16e district de New York, l’anti-Israël Jamaal Bowman perd contre George Latimer

Le Représentant s'en est pris à l'AIPAC après sa défaite cuisante, disant que le public devait être "scandalisé" par les 20 millions de dollars dépensés par le groupe de lobby"

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Le représentant démocrate de New York, Jamal Bowman, pendant la soirée électorale de Primaires à Yonkers, à New York, le 25 juin 2024. (Crédit : AP/Yuki Iwamura)
Le représentant démocrate de New York, Jamal Bowman, pendant la soirée électorale de Primaires à Yonkers, à New York, le 25 juin 2024. (Crédit : AP/Yuki Iwamura)

New York Jewish Week via JTA — George Latimer a vaincu le représentant Jamaal Bowman lors des primaires démocrates du 16e district de New York au Congrès – une défaite qui est un revers significatif pour les progressistes (très) critiques d’Israël. Les résultats de ce scrutin, qui a des implications nationales, étaient observés avec beaucoup d’attention.

Latimer, un centriste qui a adopté un positionnement pro-israélien pendant sa campagne, a été déclaré vainqueur par de multiples médias environ 40 minutes après la fermeture des bureaux de vote, à 21 heures. Avec 70 % des voix, il devance Bowman de plus de 11 points.

« Ce à quoi nous assistons ce soir, c’est au fait du plus grand nombre », a affirmé Latimer en reprenant un slogan de son adversaire progressiste dans son discours de victoire. « Le plus grand nombre de Westchester et du Bronx. »

« Si cette course a donné lieu à de nombreux gros titres, nous écrirons une nouvelle page dès demain. Nous devons nous rassembler, nous devons être unis pour défendre nos valeurs démocrates face à l’extrémisme MAGA », a-t-il ultérieurement écrit dans un post publié sur X.

Bowman a reconnu sa défaite, assurant de « continuer à se battre pour ses politiques » – et notamment concernant le Moyen-Orient.

« Nous continuerons à nous battre pour une Palestine libre, une Palestine qui sera libre dès maintenant et Dieu puisse-t-il nous aider à construire un monde meilleur où tout le monde comprendra que lorsque nous disons ‘Libérez la Palestine’, ce n’est pas antisémite », a-t-il dit.

Le président du Comté de Westchester George Latimer s’exprime lors de la soirée électorale des Primaires à White Plains, le 25 juin 2024. (Crédit : AP/Jeenah Moon)

Bowman avait suscité la colère et le désarroi d’un grand nombre de résidents juifs de son district après le 7 octobre suite à ses critiques cinglantes à l’encontre d’Israël – et les groupes pro-israéliens, en conséquence, avaient investi beaucoup d’argent, des sommes sans précédent, dans cette campagne de primaires. Des élections qui étaient considérées comme un référendum qui permettrait de faire le point sur le poids des ailes centriste et progressiste au sein du parti démocrate, en désaccord au sujet de la guerre qui oppose Israël aux terroristes palestiniens du Hamas à Gaza.

Le district – qui englobe Manchester et une petite partie du Bronx – compte une importante population juive et il est diversifié aux niveaux racial et économique. Cette primaire du parti démocrate déterminera très certainement le futur gagnant, au mois de novembre, du siège au Congrès dans un secteur qui vote traditionnellement majoritairement bleu.

L’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) a dépensé plus de 14 millions de dollars dans la course – c’est son plus gros investissement dans des primaires de toute son histoire – et d’autres groupes comme Democratic Majority for Israel ont aussi apporté leur soutien à Latimer. Aux yeux de ces organisations, la défaite de Bowman est une victoire significative dans une année largement marquée par les condamnations d’Israël de la part des progressistes. Elles espèrent que cette défaite signalera que l’opposition à Israël – que Bowman accuse de commettre « un génocide » à Gaza – reste un positionnement somme toute minoritaire parmi les démocrates mainstream.

Bowman avait placé l’AIPAC au cœur de sa campagne et il a continué à attaquer le groupe de lobby après avoir reconnu sa défaite.

« Nous devrions être indignés quand un super PAC et son argent sale peuvent dépenser 20 millions de dollars pour faire un lavage de cerveau, faisant croire aux gens quelque chose qui n’est pas vrai », s’est-il insurgé. « Ils ont dépensé une somme record, la somme la plus élevée de toute l’Histoire des États-Unis, pour faire battre un Afro-américain ».

Des manifestants anti-israéliens et pro-palestiniens lors d’un rassemblement du représentant démocrate Jamaal Bowman au St. Mary’s Park dans le Bronx, à New York City, le 22 juin 2024. (Crédit : David Dee Delgado/Getty Images North America/Getty Images via AFP)

L’AIPAC a félicité Latimer pour « sa victoire éclatante contre un opposant anti-israélien ».

« Ce triomphe d’un candidat fermement pro-israélien est une victoire majeure pour la majorité des démocrates qui défendent l’État juif et il marque une défaite pour une marge extrémiste », a indiqué l’AIPAC dans un communiqué.

Une coalition de groupes progressistes juifs avaient apporté leur soutien à Bowman. « Jews for Jamaal », qui incluait les controversés et extrêmes IfNotNow, Bend the Arc, Jews for Racial and Economic Justice, et Jewish Voice for Peace, un mouvement antisioniste, a aussi dénoncé l’AIPAC. Bowman, pendant toute sa campagne, avait estimé que le groupe de lobby « détruit la démocratie », une idée reprise par les organisations dans le sillage de la défaite de leur poulain.

L’alliance « Jews for Jamaal » s’est dit « dévastée ». « Les positionnements de Bowman sur les questions de justice sociale et de droits de l’Homme, sur le territoire américain comme à l’international, sont populaires chez les électeurs démocrates et des groupes extérieurs ont dépensé des sommes d’argent sans précédent pour tromper et noyer les voix des électeurs du 16e district », a estimé la coalition dans un communiqué.

Bowman avait été élu pour la première fois en 2020, l’emportant sur Eliot Engel, une figure démocrate et pro-israélienne de premier plan lors des primaires. Bowman avait rejoint, lors de sa prise de fonction, la « Brigade » [Squad], le nom donné par Donald Trump aux Représentants démocrates issus de l’aile progressiste qui comprend notamment la Représentante Alexandria Ocasio-Cortez, qui mène actuellement sa campagne dans un district adjacent, à New York, et qui est largement intervenue pour soutenir Bowman, cette année et avait aussi dénoncé l’AIPAC.

C’est la première fois qu’un membre de la « Brigade » perd son siège.

Les députés Cori Bush (au centre) et Jamaal Bowman (à droite) participant à une veillée aux côtés de législateurs de l’État et de leaders religieux actuellement en grève de la faim pour demander au président américain Joe Biden d’appeler à un cessez-le-feu permanent dans la bande de Gaza, devant la Maison Blanche, le 29 novembre 2023. (Crédit : Nathan Howard/AP)

Après avoir initialement adopté un positionnement plus modéré sur la question d’Israël lorsqu’il avait été élu, le Représentant afro-américain avait ensuite largement glissé vers la gauche sur le sujet. Il avait indiqué qu’il approuverait le mouvement de boycott d’Israël s’il était réélu et il s’était réconcilié avec le groupe Democratic Socialists of America (DSA), qui avait rompu les liens avec lui suite au voyage au sein de l’État juif qu’il avait effectué en 2021 avec J-Street, une organisation pro-Israël libérale. Les DSA avaient placé les critiques de l’État juif en tête de leur ordre du jour, cette année, et ils avaient été fustigés par les démocrates mainstream et progressistes pour avoir apporté leur soutien à un rassemblement contre Israël, – dès le 8 octobre.

C’est le retour de bâton entraîné par ces politiques d’extrême-gauche qui a partiellement entraîné sa défaite, particulièrement parmi de nombreux électeurs juifs. Un tournant avait eu lieu, au mois de janvier, quand J-Street avant annoncé retirer son soutien à la candidature de Bowman, disant que sa rhétorique « a franchi les limites ».

« Mes adversaires soutiennent le génocide », avait indiqué Bowman devant l’assistance qui s’était réunie pour l’écouter lors d’un rassemblement de campagne organisé dans le Bronx, samedi. « Mes adversaires et l’AIPAC détruisent notre démocratie et il dépend de nous, de nous tous, de la sauver ».

Les soutiens d’Israël, de leur côté, avaient exhorté Latimer, un politicien reconnu dans le district, à se présenter dans la course au mois de décembre. Il s’était rendu en Israël dans le cadre d’un voyage organisé par le Westchester Jewish Council dans les semaines qui avaient suivi le 7 octobre.

Un groupe appelé Westchester Unites s’était donné pour mission de mobiliser les Juifs à l’occasion de ce scrutin, disant que c’est l’antisémitisme qui sera dans les urnes ». Il a estimé, mardi, que la participation des électeurs juifs avait été exceptionnelle. Dans une synagogue, 87 % des électeurs ont ainsi déposé un bulletin dans l’urne avant même le dernier jour du scrutin. Selon Westchester Unites, une branche de la Teach Coalition de l’Union Orthodoxe, 9 % de tous les électeurs aux primaires du parti démocrate étaient Juifs.

Les partisans pendant la soirée électorale de George Latimer, vainqueur aux Primaires démocrates du 16e district de New York, à à White Plains, le 25 juin 2024. (Crédit :AP/Jeenah Moon)

« Les Juifs de tout le pays s’inquiètent d’un antisémitisme en recrudescence et ils s’inquiètent pour leur sécurité. Ils doivent élire des responsables qui s’occuperont de notre bien-être et présenter ce genre de problématique n’a jamais été aussi important », a commenté mardi le directeur des Affaires gouvernementales de la Teach Coalition, Dan Mitzner. « Nous avons tenu compte de ce sentiment et nous avons offert à la communauté juive du 16e district de New York les outils et les informations nécessaires pour passer à l’action par le biais de leur bulletin de vote – ils ont répondu à cet appel et ils sont venus en grand nombre, un nombre historique ».

D’autres Démocrates locaux avaient rompu les liens avec Bowman, notamment le représentant Mondaire Jones et le représentant Ritchie Torres, qui se présentent dans des districts voisins et qui sont tous les deux pro-israéliens.

La course a été marquée par des attaques au vitriol des deux côtés. Bowman avait ainsi accusé de racisme Latimer, disant qu’il négligeait la classe ouvrière et qu’il était soumis aux républicains. Latimer avait fait savoir que son adversaire touchait l’argent du Hamas et qu’il cherchait à se hisser sur la scène politique nationale au détriment de son travail local, sur le terrain.

Les groupes juifs avaient accusé d’antisémitisme Bowman après que le membre du Congrès a accusé Israël de commettre « un génocide » et de se livrer « à de la propagande », votant également contre une résolution de la Chambre qui exprimait la solidarité des États-Unis avec Israël. Il avait appelé au cessez-le-feu le 16 octobre dans un communiqué qui ne mentionnait ni le Hamas, ni les otages détenus par la faction terroriste et il avait mis en doute les violences sexuelles commises par les hommes armés lors de leur assaut sanglant. La semaine dernière, il avait estimé qu’ « il y a une ségrégation à Westchester. Il y a certains endroits où vivent les Juifs et où ils se concentrent… Je suis sûr qu’ils ont pris la décision de le faire pour des raisons qui leur sont propres. »

La discorde entre Bowman et la communauté juive n’avait pas commencé le 7 octobre – un rabbin local avait déclaré, au mois de novembre, que même avant la guerre, le représentant « avait développé une relation hostile avec de nombreux Juifs locaux ».

Bowman a été éclaboussé par d’autres scandales, notamment lors d’un incident resté tristement célèbre lors duquel il avait actionné l’alarme anti-incendie à la Chambre, au mois de septembre, ce qui lui avait valu une rare réprimande officielle au Congrès.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.