Baisse continue des cas quotidiens de Covid-19, avec un taux positif de 11,7 %
Rechercher

Baisse continue des cas quotidiens de Covid-19, avec un taux positif de 11,7 %

Les ministres vont discuter de l'augmentation des sanctions pour les personnes prises en flagrant délit de non-respect des directives

Des techniciens de laboratoire analysent des échantillons de patients suspectés d'être atteints de Covid-19 au laboratoire de virologie clinique de l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 30 septembre 2020. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)
Des techniciens de laboratoire analysent des échantillons de patients suspectés d'être atteints de Covid-19 au laboratoire de virologie clinique de l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 30 septembre 2020. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le nombre de porteurs confirmés a continué sa baisse quotidienne lundi matin, avec moins de 3 000 nouveaux cas confirmés la veille, a déclaré le ministre de la Santé, alors que le gouvernement doit se réunir pour discuter d’une application plus stricte de la réglementation.

Les tests ont été peu nombreux dimanche – seuls 26 332 personnes ont été testées, avec un taux de positivité de 11,7 %. Le nombre de tests a atteint un niveau record le mois dernier, avec 50 000 à 60 000 tests certains jours, mais il a considérablement diminué depuis.

Les fonctionnaires ont noté que la réduction du nombre de tests augmentait généralement le taux de positivité, alors que le taux de positivité a diminué ces derniers jours.

Bien que cela suggère que le durcissement de la quarantaine à l’échelle nationale pourrait réduire les infections, le Centre national d’information et de connaissance sur le coronavirus de l’armée israélienne a réitéré sa position lundi, à savoir que le taux de tests positifs était encore relativement élevé et indiquait « un champ de morbidité beaucoup plus large que celui réellement détecté », ajoutant qu’il fallait plus de temps pour voir s’il y avait une véritable tendance à la baisse.

Le personnel hospitalier traite un patient dans l’unité coronavirus du centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, le 1er octobre 2020. (Nati Shohat/Flash90)

Le nombre de nouveaux cas a atteint un niveau record la semaine dernière : 9 053 mercredi, 7 031 vendredi, 2 581 samedi – où les chiffres sont toujours plus bas en raison de la réduction des tests pendant le week-end – et 2 905 dimanche, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Ces derniers jours, les responsables de la santé ont exprimé un « optimisme prudent » quant au fait que la courbe d’infection commençait à s’aplatir, après plusieurs jours de baisse du nombre de porteurs quotidiens confirmés et de diminution du « taux de positivité », le pourcentage de tests de dépistage du virus qui reviennent positifs.

Alors que les nouvelles infections semblent diminuer, le nombre de personnes gravement malades, qui suit les nouvelles infections d’au moins une semaine, continue d’augmenter et s’élevait à 878 lundi matin.

Il y a 215 patients sous respirateur et 314 dans un état modéré.

Le nombre de morts en Israël depuis le début de la pandémie s’élève à 1 719.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’exprime au cours d’une conférence de presse sur le coronavirus en Israël à son bureau de Jérusalem, le 13 septembre 2020. (Crédit : Alex Kolomiensky/Yedioth Ahronoth via AP, Pool)

Dans une vidéo diffusée dimanche sur les réseaux sociaux, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a repoussé les pressions pour une réouverture rapide de l’économie et a déclaré que le cabinet dit du coronavirus se réunirait lundi pour discuter d’une stratégie de sortie de confinement, ainsi que de l’application des restrictions et de l’augmentation des amendes pour ceux qui les enfreignent.

Aucune décision sur la levée des restrictions ne sera prise avant que 10 jours complets de confinement soient passés, a déclaré M. Netanyahu, ce qui signifie que le prochain vote du cabinet sur la modification des règles de confinement ne pourrait pas avoir lieu avant jeudi.

La semaine dernière, Netanyahu a déclaré que le bouclage durerait au moins un mois, et que nombre de ses restrictions pourraient être en place pendant un an.

Un barrage routier temporaire à l’entrée de Jérusalem, le 4 octobre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les responsables du ministère de la Santé exhortent le gouvernement à ne pas lever les mesures de confinement tant que le taux d’infection n’aura pas chuté de façon spectaculaire.

La semaine dernière, les responsables de la santé ont déclaré à la Knesset que le bouclage devrait rester en place jusqu’à ce que le nombre de porteurs quotidiens confirmés descende en dessous de 2 000 et que le taux de positivité passe en dessous de 7 %.

Selon le radiodiffuseur public Kan, le responsable qui mène la charge contre la levée des restrictions est le responsable coronavirus du gouvernement, Ronni Gamzu, qui devrait recommander au cabinet que les écoles primaires et les yeshivot restent fermées au moins pour le mois à venir – et non pas jusqu’au 19 octobre comme dans le plan de confinement actuel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...