Rechercher

Baisse de la natalité en Israël en 2020, selon le bureau des statistiques

Le taux de natalité a chuté de 3,8 % depuis son pic en 2018 mais Israël conserve le taux de natalité le plus élevé de l'OCDE

Photo illustrative d'une maternité dans un hôpital israélien. (Flash90)
Photo illustrative d'une maternité dans un hôpital israélien. (Flash90)

Le Bureau central des statistiques a indiqué lundi que le taux de natalité d’Israël a connu une tendance à la baisse en 2020, pendant la première année de la pandémie.

Le taux de fécondité en 2020 était de 2,9 enfants par femme.

Le taux de natalité a chuté de 3,8 % depuis son pic en 2018.

Israël conserve le taux de natalité le plus élevé de l’OCDE, a précisé Ynet.

Le rapport fait état de 177 307 naissances en Israël en 2020, dont 73,3 % sont nées de femmes juives, 21,7 % de femmes musulmanes, 1,4 % de chrétiens et 2,4 % de druzes.

L’âge moyen des femmes primipares est de 27,7 ans.

Modiin Illit, une localité ultra-orthodoxe, comptait 7,16 enfants par femme, et détient le taux le plus élevé du pays.

Le rapport du CBS précise que les femmes juives avaient en moyenne trois enfants par femme contre 2,82 pour les femmes de la communauté arabe d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...