Rechercher

Beer Sheva : un parent d’élève menace une infirmière venue vacciner dans l’école

Le ministre de l'Éducation condamne l'incident au cours duquel le parent a traité une employée du ministère de la Santé et ses collègues de "meurtriers" et a menacé de la dénoncer

Illustration : Des étudiants reçoivent des injections de vaccin COVID-19, au lycée Amal dans la ville méridionale de Beersheba, le 17 mars 2021. (Flash90)
Illustration : Des étudiants reçoivent des injections de vaccin COVID-19, au lycée Amal dans la ville méridionale de Beersheba, le 17 mars 2021. (Flash90)

Le ministre de l’Éducation a condamné un incident qui s’est produit jeudi, au cours duquel un parent a verbalement attaqué et menacé une infirmière qui s’est rendue dans une école de Beer Sheva pour administrer des vaccins contre la COVID aux élèves.

Dans la vidéo de l’incident, qui semble avoir été enregistrée par le parent en question et a ensuite été diffusée sur les réseaux sociaux, l’homme suit l’infirmière du ministère de la Santé alors qu’elle sort de l’école les bras chargés de matériel.

« Qui leur a donné la permission d’entrer avec tout ce poison ? », crie l’homme. « Qui vous a laissé entrer ici, qui êtes-vous ? Des assassins ! Des méchants ! Tuer des enfants de sang-froid ! »

« Des chiens, des chiens », crie-t-il alors que la femme se dirige vers sa voiture. « Voyons où tu vas, ma chérie, photographions ta voiture et tes détails ».

Un enfant est vacciné contre le coronavirus dans une école primaire de Tzur Hadassah, le 19 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Lorsqu’un autre employé du ministère de la Santé a commencé à filmer l’homme, celui-ci s’est écrié : « Vous êtes une bande d’assassins ! »

Selon la chaîne publique Kan, une plainte de la police concernant l’incident a été déposée contre le parent.

La ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton a condamné l’incident et a réaffirmé que les élèves ne sont vaccinés qu’avec l’approbation totale de leurs parents.

« La violence est mauvaise partout, et certainement au sein du système éducatif », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « Je juge avec sévérité toute atteinte aux employés gouvernementaux qui font un travail sacré pour la santé publique ».

La ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton à Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

Shasha-Biton a déclaré que « le système éducatif autorise les vaccinations avec l’approbation des parents. Il est interdit dans toute situation d’agir violemment. Le comportement de ce parent d’élève mérite d’être condamné. »

De nombreux responsables de la santé ont fait face à des menaces de mort et à des accès de violence concernant la pandémie de COVID, de nombreuses personnes étant particulièrement indignées par la vaccination des enfants.

En août, Shasha-Biton a fait l’objet d’une sécurité renforcée suite à plusieurs menaces, notamment de la part d’anti-vax.

La Dr Sharon Alroy-Preis, responsable de la santé publique au ministère de la Santé, a également été la cible de nombreuses menaces et a reçu un service de sécurité renforcé. Plusieurs personnes ont été arrêtées le mois dernier et accusées d’avoir menacé Alroy-Preis.

« Les menaces atteignent des sommets très sombres – meurtre, pendaison, faire du mal à mes enfants, comparaisons avec les nazis, c’est sans fin », a-t-elle déclaré le mois dernier à la Treizième chaîne à propos des menaces en cours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...