Rechercher

Beer Sheva : une rixe armée fait 4 blessés dans un hôpital ; 19 arrestations

Des coups de feu ont été entendus lors de cette querelle entre familles, aux abords de l'hôpital Soroka ; certains blessés sont originaires de la ville voisine bédouine de Rahat

Vue de l'hôpital Soroka de Beer Sheva, le 5 août 2021. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Vue de l'hôpital Soroka de Beer Sheva, le 5 août 2021. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Quatre personnes ont été blessées pendant une importante rixe qui a opposé deux familles aux abords de l’hôpital Soroka de Beer Sheva, dimanche soir. Des coups de feu ont été entendus, ont fait savoir des témoins, des affirmations qui ont été confirmées par les images filmées pendant l’incident, qui ont été postées sur les réseaux sociaux.

Deux des blessés – qui ont reçu des coups de couteau – sont actuellement hospitalisés dans un état modéré. Ils sont originaires de Rahat, une ville bédouine voisine, a noté la police.

Deux autres ont été soignés pour des contusions modérées.

Les témoins de l’incident ont raconté que des dizaines de jeunes hommes s’étaient affrontés, se jetant des pierres et que des coups de feu avaient été entendus.

Un responsable de la police a confirmé qu’une arme à feu avait été probablement utilisée, citant les conclusions d’une enquête préliminaire.

Les agents venus pour mettre un terme aux troubles à l’extérieur de l’hôpital ont arrêté 19 suspects, ont précisé les forces de l’ordre.

Les fenêtres en verre, à l’entrée de l’hôpital, auraient été endommagées pendant la bagarre, mais il est impossible de dire pour le moment si ces dégâts résultent d’éventuels tirs.

Les fenêtres endommagées de l’hôpital Soroka de Beer Sheva après une rixe, le 14 novembre 2021. (Autorisation)

Les services de secours du Magen David Adom ont ordonné à leur personnel d’évacuer la salle des urgences dans les meilleurs délais au moment où les coups de feu ont retenti. L’hôpital, de son côté, a fermé ses portes.

Une heure plus tard, la police a fait savoir que l’ordre était revenu et l’hôpital a rouvert.

« Nous condamnons – et nous nous inquiétons – des graves violences qui ont eu lieu à l’hôpital », a commenté le docteur Shlomi Kadosh, directeur de Soroka, dans une déclaration faite après l’incident.

« Une ligne rouge a été franchie et nous demandons des actions vigoureuses pour maintenir le calme à l’hôpital et pour assurer la tranquillité du personnel », a-t-il ajouté.

Il n’y a pas eu de blessés parmi les membres du personnel, a précisé l’hôpital.

Vue de l’hôpital Soroka de Beer Sheva, le 5 août 2021. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

La police a fait savoir que des agents se trouvaient sur les lieux, enquêtant sur l’incident.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...