Belgique : la Flandre interdit l’abattage sans étourdissement
Rechercher

Belgique : la Flandre interdit l’abattage sans étourdissement

Cette décision, qui affectera la région dans laquelle vit la moitié des juifs belges, fait suite à une décision similaire prise par le Parlement wallon

Photo d'un morceau de viande (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Photo d'un morceau de viande (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Le Parlement de la Flandre, la partie flamande de la Belgique, a voté à l’unanimité en faveur d’une résolution interdisant l’abattage rituel sans étourdissement.

Cette décision entrera en vigueur en septembre 2019.

La résolution adoptée la semaine dernière fait écho à une décision similaire approuvée en mai par le Parlement Wallon, qui ne compte que quelques centaines de juifs.

L’abattage de vaches et de veaux ne sera pas concerné, selon l’European Jewish News, tant qu’une meilleure technique d’étourdissement n’est pas développée.

La menace d’interdire l’abattage rituel sans étourdissement plane sur la Belgique depuis quelques années.

La shehita, méthode d’abattage rituel des animaux, impose que ces derniers soient conscients au moment où leurs gorges sont tranchées, une pratique jugée cruelle, mais dont les défenseurs assurent qu’elle est plus bienveillante que les méthodes mécanisées employées dans les abattoirs non casher.

Les musulmans effectuent l’abattage de leurs animaux de manière similaire, avec moins de restrictions, pour produire de la viande halal.

La moitié de la population juive de Belgique, qui s’élève à 40 000 personnes, vit dans la région flamande. Les 20 000 autres vivent dans la région de Bruxelles. Les abattoirs casher d’Anvers, la capitale de la région flamande, fournit de nombreuses communautés juives européennes en viande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...