Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Ben Gvir interdit la présence de la star arabe de « Fauda » à un événement anti-drogue

Le ministre de la Sécurité nationale a dit que Hisham Suliman ne pourrait pas participer à une conférence pour les municipalités arabes en raison de propos sur l'armée, en 2015

L'acteur arabe israélien Hisham Suliman pendant la finale de la saison VIP du reality show Big Brother reality aux studios de Neve Ilan, aux abords de Jérusalem, le 2 mars 2019. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)
L'acteur arabe israélien Hisham Suliman pendant la finale de la saison VIP du reality show Big Brother reality aux studios de Neve Ilan, aux abords de Jérusalem, le 2 mars 2019. (Crédit : Shlomi Cohen/Flash90)

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir a annulé, mardi, la participation d’un acteur arabe israélien qui avait été l’une des têtes d’affiche de la série à succès « Fauda » à un événement de lutte contre la drogue, en raison de propos tenus dans le passé – des paroles qui s’apparentent, pour le ministre d’extrême-droite, à un soutien apporté aux attaques contre les soldats.

Hisham Suliman devait faire une apparition lors d’une conférence des municipalités arabes, dans le nord du pays, qui était organisée par l’Autorité nationale israélienne de la Sûreté communautaire, qui est placée sous l’autorité du ministère de Ben Gvir.

Dans un entretien accordé au journal Yedioth Ahronoth en 2015, un journaliste avait demandé à Suliman ce qu’il pensait du terroriste palestinien qu’il incarnait dans « Fauda ». La star avait répondu que les Palestiniens, en Cisjordanie, « ont le droit de combattre l’occupation ».

« Je n’accepte pas la manière dont ils le font, je ne considère par ça comme de l’héroïsme mais ils ont le droit de combattre », avait-il déclaré à l’époque. « Je suis en quête de paix et je ne justifie pas les atteintes faites aux civils. Mais si un soldat se trouve en Cisjordanie et que quelqu’un l’attaque – je ne considère pas ça comme du terrorisme ».

« Si ce soldat est en Cisjordanie, s’il combat les Palestiniens, s’il abuse des Palestiniens, il met alors en œuvre l’occupation. Il ne devrait pas être là ».

Ben Gvir a expliqué dans une déclaration que « ceux qui apportent une légitimité aux atteintes subies par les soldats de l’armée, ceux qui ne montrent aucune loyauté à l’égard de l’État d’Israël, ne peuvent pas être rémunérés par l’État d’Israël indépendamment des circonstances et il ne peuvent pas se présenter lors d’un événement organisé par le ministère de la Sécurité nationale. Pas sous ma surveillance ».

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s’exprimant lors d’une conférence de presse, à la Knesset, le 5 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ce n’est pas la première fois que Suliman est interdit de participation à un événement en raison de ses propos. Au mois de février 2022, la ministre de l’Éducation de l’époque, Yifat Shasha Biton, avait annulé son apparition lors d’une conférence organisée par son ministère en raison des mêmes propos.

Dans « Fauda », ou « Chaos » en arabe, Suliman joue le rôle d’Abu Ahmad, terroriste du Hamas traqué par une unité israélienne agissant sous couverture. Son personnage est à l’origine d’une série d’attentats-suicides dont le bilan dépasse les cent morts du côté israélien.

La série a captivé les téléspectateurs en montrant des aspects plus humains des personnages qui sont souvent présentés de manière manichéenne, avec des scénarios palpitants et d’une grande tension dramatique.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.