Rechercher

Bennett a rencontré Modi et le prince héritier de Bahreïn pour la première fois

Lors de la COP26 à Glasgow, le Premier ministre a qualifié le dirigeant indien de "personne la plus populaire en Israël" et s'est entretenu avec un représentant de Bahreïn

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) s'entretient avec le Premier ministre indien Narendra Modi lors de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) s'entretient avec le Premier ministre indien Narendra Modi lors de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)

GLASGOW, Écosse – Le Premier ministre Naftali Bennett a eu sa première rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi en marge du sommet de la COP26 de l’ONU à Glasgow mardi, le qualifiant de « personne qui a relancé la relation entre l’Inde et Israël, qui est une relation profonde entre deux civilisations uniques. »

« Je sais que cela vient de votre cœur », a déclaré Bennett. « Il ne s’agit pas d’intérêts, mais d’une conviction profonde que vous nourrissez, et nous le ressentons ».

« Vous êtes la personne la plus populaire en Israël », a déclaré Bennett au début de leur rencontre.

« Il y a tellement de choses que nous pouvons apprendre de vous, et c’est effectivement ce que nous cherchons à faire », a déclaré Bennett. « Notre objectif est de poursuivre le merveilleux chemin que vous avez tracé avec mon prédécesseur, et de l’amener à un tout autre niveau afin que nous puissions faire en sorte que les deux nations travaillent ensemble. »

En 2022, les deux pays marqueront 30 ans de liens diplomatiques complets.

Lors de leur rencontre privée, les deux dirigeants ont discuté des défis sécuritaires, notamment du programme nucléaire iranien.

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) rencontre le prince héritier et Premier ministre de Bahreïn, Salman bin Hamad Al Khalifa, lors de la conférence COP26 de Glasgow, le 2 novembre 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

En octobre, le ministre indien des Affaires Etrangères, Subrahmanyam Jaishankar, s’était rendu en Israël pour des réunions avec de hauts responsables, et a transmis à Bennett l’invitation de Modi à visiter le pays d’Asie du Sud.

Environ une heure plus tard, Bennett a rencontré le Premier ministre de Bahreïn, le prince héritier Salman bin Hamad Al Khalifa.

« Tout ce que nous voyons de Bahreïn envoie un message d’amitié si chaleureux », a déclaré Bennett à Khalifa alors qu’ils se serraient la main.

« Nous n’avons encore rien vu », a poursuivi Bennett alors que Khalifa riait.

« Nous devons travailler à un avenir meilleur, et c’est ce que nous sommes impatients de faire », a déclaré Khalifa après que les deux hommes se sont assis.

La rencontre entre les deux dirigeants constitue la plus importante réunion publique entre des responsables israéliens et bahreïnis depuis la normalisation des relations entre les deux nations l’année dernière.

En septembre, le ministre des Affaires Etrangères Yair Lapid s’était rendu à Manama pour inaugurer l’ambassade d’Israël à Bahreïn.

L’accord visant à établir des liens avec Bahreïn faisait partie des accords d’Abraham négociés par les États-Unis, qui ont également permis à Israël de normaliser ses relations avec les Émirats arabes unis, le Soudan et le Maroc.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...