Rechercher

Bennett discute de la grippe aviaire avec le Conseil national de sécurité

Le Premier ministre a consacré une rencontre à la question de cette maladie qui ravage actuellement les oiseaux sauvages et domestiques dans le nord

La carcasse d'une grue infectée par la grippe aviaire dans la réserve naturelle de la vallée de Hula, dans le nord d'Israël, le 23 décembre 2021. (Crédit : Shlomit Shavit, Israel Nature and Parks Authority)
La carcasse d'une grue infectée par la grippe aviaire dans la réserve naturelle de la vallée de Hula, dans le nord d'Israël, le 23 décembre 2021. (Crédit : Shlomit Shavit, Israel Nature and Parks Authority)

Le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré lundi des responsables de la sécurité pour évoquer l’épidémie de grippe aviaire qui a tué un grand nombre d’oiseaux sauvages et domestiques, ces derniers jours.

Bennett s’est entretenu lundi avec les conseillers de sécurité, avec le Conseil national de sécurité et d’autres professionnels, a fait savoir le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Bennett a été informé de l’évolution de l’épidémie entraînée par le virus H5N1 dans le nord d’Israël, qui se concentre dans la vallée de Hula et dans la communauté de Margaliot, en Haute-Galilée.

Le ministère de l’Agriculture a pris la tête des efforts livrés pour venir à bout de la crise avec l’aide du ministère de la Santé et du ministère de la Protection environnementale.

Le ministère de l’Agriculture abat actuellement des milliers d’oiseaux, tentant de freiner la propagation de la maladie et d’empêcher « l’infection des populations humaines », a noté le communiqué.

Rien n’indique que la maladie a touché des êtres humains et ceux qui ont pu être en contact avec des oiseaux infectés « ont reçu un traitement préventif ».

Des carcasses de grues jonchent le lac de la réserve de la vallée de Hula, dans le nord d’Israël, le 26 décembre 2021, à la suite d’une épidémie de grippe aviaire. (Crédit : Guy Eilon/Autorité israélienne de la nature et des parcs)

Le ministère de l’Agriculture a fait savoir que le virus H5N1 avait été localisé dans trois autres communautés agricoles du territoire — Ein Hahoresh, Baram et Givat Zeev.

Ces nouveaux foyers ont été isolés et d’autres élevages sont actuellement surveillés avec soin.

Tamar Zandberg, ministre de la Protection environnementale, a évoqué « le pire coup porté à la faune sauvage de toute l’Histoire du pays ».

Dimanche, ce sont 5 000 grues mortes qui ont été découvertes par les équipes envoyées dans la réserve du lac Hula, dans le nord du pays. Le lac est le principal site où se rassemblent des dizaines de milliers d’oiseaux qui migrent à travers Israël, deux fois par an.

Les éleveurs de volailles ont aussi dû abattre plus d’un demi-million de poules et de dindes. Ces abattages devraient entraîner une pénurie d’environ 14 millions d’œufs sur les 200 millions qui sont consommés tous les mois par les Israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...