Rechercher

Bennett réfute le reportage sur les dépenses faites pour son domicile de Raanana

Le Premier ministre a expliqué que ses dépenses ne représentent qu'un tiers de celles de son prédécesseur et qu'il n'exploitait pas toutes les ressources à sa disposition

Un poste de sécurité aux abords de la résidence du Premier ministre Naftali Bennett à Raanana, dans le centre d'Israël, le 30 juin 2021. (Crédit: Capture d'écran : YouTube)
Un poste de sécurité aux abords de la résidence du Premier ministre Naftali Bennett à Raanana, dans le centre d'Israël, le 30 juin 2021. (Crédit: Capture d'écran : YouTube)

Le bureau du Premier ministre Naftali Bennett a rejeté un récent reportage télévisé qui alléguait des dépenses extravagantes pour son domicile de Raanana, affirmant que ses dépenses sont bien inférieures à celles de son prédécesseur.

Dans un communiqué, le bureau de Bennett a déclaré que les dépenses à son domicile personnel, qui fait également office, bien que de manière informelle, de résidence officielle, s’élevaient à 87 700 shekels par mois, financés par les contribuables, pour des postes tels que le nettoyage, les employés de maison et la nourriture – à peu près le même chiffre cité dans le reportage de la Treizième chaîne samedi soir.

Cependant, le bureau du Premier ministre a déclaré que ce montant était bien inférieur à celui dépensé par son prédécesseur, Benjamin Netanyahu, qui dépensait 280 000 shekels par mois au total pour ses deux résidences, la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem et sa maison familiale à Césarée. Le bureau de Bennett a également noté que les 87 700 shekels représentaient bien moins que ce qu’il pouvait légalement demander.

« J’ai essayé d’éviter cela, mais je n’ai pas le choix », a écrit Bennett dans une longue publication Facebook dimanche, réfutant les allégations. « Face à une machine à mensonges, je dois rétablir la vérité ».

Bennett a ajouté qu' »il y a une tentative de dépeindre tout le monde comme corrompu. Mais je ne suis pas Bibi [Netanyahu], Gilat n’est pas Sara, mes enfants ne sont pas Yair… les dépenses de la résidence du Premier ministre ont diminué de façon spectaculaire au cours de mon mandat. Les tentatives de me présenter comme un hédoniste sont risibles ».

Dans une décision très controversée, Bennett a continué à vivre exclusivement dans sa maison privée à Raanana, plutôt que de déménager dans la résidence du Premier ministre dans le quartier de Rehavia à Jérusalem. Bennett a d’abord défendu ce déménagement comme étant dans l’intérêt de ses enfants, qui ont pu continuer à fréquenter leurs écoles à Raanana et à maintenir une routine plus normale, plutôt que de les déraciner dans une nouvelle ville. Il a continué à justifier ce déménagement comme étant nécessaire pour permettre au service de sécurité du Shin Bet d’effectuer des rénovations dans la résidence de Jérusalem.

L’un des trois murs en métal qui ferment les rues menant à l’habitation du Premier ministre à Raanana, le 13 janvier 2022. (Crédit : Carrie Keller-Lynn/Times of Israel)

Dans un geste irrégulier, le Shin Bet a également publié sa propre déclaration, en même temps que celle du bureau du Premier ministre, défendant les importantes sommes d’argent dépensées pour les nouvelles mesures de sécurité du domicile de Bennett à Raanana, affirmant qu’elles étaient nécessaires pour protéger le Premier ministre et qu’elles étaient similaires aux efforts déployés pour les Premiers ministres précédents.

Le bureau du Premier ministre a déclaré qu’il saluait le travail des médias pour critiquer le gouvernement « tant que les faits et la vérité sont de rigueur, et qu’il n’y a pas d’utilisation cynique de la plate-forme médiatique ».

Le parti Likud de Netanyahu a riposté en traitant le Premier ministre de menteur et en accusant les médias de le « couvrir ».

Dans une déclaration, le parti a également noté que l’argent dépensé par le bureau du Premier ministre était destiné à la maison privée de Bennett, et non à la résidence officielle.

« La loi stipule que la résidence officielle du Premier ministre sera à Jérusalem, et non à Raanana », a déclaré le parti.

Dans sa déclaration, le bureau du Premier ministre a justifié un certain nombre d’affirmations spécifiques faites dans le reportage de la Treizième chaîne, notamment une facture élevée de nourriture à emporter. Le bureau de Bennett a déclaré que cela était dû au fait que la famille n’emploie pas de cuisinier interne – comme un Premier ministre a le droit de le faire – ce qui coûterait beaucoup plus cher que de commander de la nourriture dans des restaurants à proximité. Au lieu de cela, la famille commande sa nourriture auprès de restaurants de quartier, ce qui revient à 24 700 shekels par mois, soit environ 133 shekels par jour pour chacun des six membres de la famille Bennett. (En comparaison, les trois Netanyahu ont dépensé 37 300 shekels par mois en nourriture, soit environ 414 shekels par jour, selon le bureau du Premier ministre).

Le bureau du Premier ministre a ajouté que les Bennett ont légalement le droit d’embaucher jusqu’à huit membres de personnel de maison, mais qu’ils n’en emploient que trois, contrairement à Netanyahu qui a fait pleinement usage de cette disposition.

« L’État finance les dépenses de la maison de Raanana afin de fournir au Premier ministre les services et la structure de soutien dont il a besoin pour remplir son devoir, comme tous les Premiers ministres et leurs familles y ont droit depuis des années », a déclaré son bureau.

Le Premier ministre Naftali Bennett, sa femme Gilat et leurs quatre enfants à la Knesset, le 13 juin 2021. (Crédit : Naftali Bennett/Instagram)

De son côté, le Shin Bet a confirmé la justification de Bennett pour rester à Raanana, disant qu’il était nécessaire d’apporter des améliorations nécessaires depuis longtemps aux systèmes de sécurité de la résidence de Jérusalem.

« Avec le changement de Premier ministre, notre position à ce sujet depuis quelques années a été clarifiée : la résidence Balfour nécessite des mises à jour de sécurité pour permettre au Premier ministre d’y vivre. Nous avons reconnu que certaines de ces mises à jour ne peuvent être effectuées lorsque le Premier ministre occupe dans la résidence. Le programme des rénovations  de la résidence a été mis en place à l’instigation et sur ordre du Shin Bet », a déclaré le service de sécurité.

En outre, le Shin Bet a défendu les améliorations de sécurité apportées à la résidence des Bennett, dont les coûts s’élèvent à 50 millions de shekels.

« Il était habituel de prendre des dispositions de sécurité pour les résidences privées des anciens premiers ministres, sur la base d’évaluations de la menace et d’autres considérations pertinentes », a-t-il déclaré.

La décision de Bennett de rester à Raanana a suscité l’ire principalement de ses voisins dans la banlieue tranquille de Raanana, qui se sont retrouvés à vivre dans une rue farouchement surveillée où des manifestations bruyantes sont soudainement devenues un événement régulier.

Les activistes ont également critiqué la décision du Premier ministre, car la résidence officielle, propriété de l’État, située rue Balfour à Jérusalem, est un lieu plus légitime pour les protestations, où les autres résidents savent qu’il faut s’attendre à des manifestations, contrairement à la rue Raanana de Bennett, dont les habitants n’avaient pas de telles attentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...