Berlin annonce 12 M d’euros pour les survivants du siège de Leningrad
Rechercher

Berlin annonce 12 M d’euros pour les survivants du siège de Leningrad

Leningrad comptait 3 millions d'habitants avant la guerre, plus de 800 000 personnes ont succombé à la faim, la maladie ou aux bombes durant le siège des armées d'Hitler

La Parade militaire russe à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de du siège de Léningrad, à Saint Petersbourg, lme 27 janvier 2019. (Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP)
La Parade militaire russe à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de du siège de Léningrad, à Saint Petersbourg, lme 27 janvier 2019. (Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP)

L’Allemagne et la Russie ont annoncé dimanche que Berlin allait verser 12 millions d’euros pour aider les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et survivants du terrible siège de Leningrad.

Cette annonce intervient alors que la Russie célèbre le 75e anniversaire de la fin de ce siège par l’envahisseur nazi qui fit au moins 800 000 morts entre 1941 et 1944.

« Nous, ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne et de la Russie, saluons la décision de Berlin de fournir 12 millions d’euros pour la modernisation d’un hôpital dédié aux vétérans de guerre et pour la création d’un centre germano-russe », ont affirmé Heiko Maas et son homologue russe Sergeï Lavrov dans une déclaration commune.

Il s’agit d’un « geste humanitaire volontaire à l’attention des survivants du siège » de Leningrad, ont-ils ajouté.

La Parade militaire russe à l’occasion du 75e anniversaire de la fin de du siège de Léningrad, à Saint Petersbourg, lme 27 janvier 2019. (Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP)

Saint-Pétersbourg, qui portait le nom de Leningrad pendant la période soviétique, compte environ 86 000 survivants du blocus.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova a souligné que la question d’un dédommagement par Berlin de « tous les survivants du blocus » se posait toujours.

Mme Zakharova a ajouté que l’Allemagne avait déjà versé 2 500 euros aux survivants du siège d’origine juive dans le cadre de sa responsabilité dans la Shoah.

Alors que Leningrad comptait trois millions d’habitants avant la guerre, plus de 800 000 personnes ont succombé à la faim, la maladie ou aux bombes pendant les 872 jours de siège par les armées d’Hitler.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...