Bernie Sanders accusé de soutenir une élue démocrate soupçonnée d’antisémitisme
Rechercher

Bernie Sanders accusé de soutenir une élue démocrate soupçonnée d’antisémitisme

Le candidat présidentiel rejette l’affirmation selon laquelle il soutient l’élue du Minnesota : "J’ai parlé à Ilhan Omar à deux reprises dans ma vie"

Le candidat démocrate à la présidentielle, le sénateur américain Bernie Sanders (indépendant du Vermont), participe à une réunion publique organisée par Fox News à SteelStacks, le 15 avril 2019, à Bethlehem, en Pennsylvanie. (Mark Makela / Getty Images / AFP)
Le candidat démocrate à la présidentielle, le sénateur américain Bernie Sanders (indépendant du Vermont), participe à une réunion publique organisée par Fox News à SteelStacks, le 15 avril 2019, à Bethlehem, en Pennsylvanie. (Mark Makela / Getty Images / AFP)

JTA – Le candidat démocrate à la présidentielle, le sénateur américain Bernie Sanders, a déclaré qu’il ne considérait pas Ilhan Omar, élue démocrate du Minnesota au Congrès, comme antisémite, mais qu’elle devrait « faire des efforts pour s’adresser à la communauté juive ».

Sanders a participé lundi soir à une réunion publique télévisée à Bethlehem, en Pennsylvanie, organisée par la chaine Fox News.

Il a pris ses distances d’Omar, qui a provoqué la colère de certaines organisations et de dirigeants juifs en raison de sa diatribe antisémite.

La représentante démocrate du Minnesota a récemment suggéré que des soutiens d’Israël demandaient « une allégeance à un pays étranger ». Elle s’est aussi excusée pour des tweets passés et plus récents qui évoquaient des clichés antisémites, y compris un tweet de 2012 dans lequel elle déclarait qu’Israël « hypnotisait » le monde, et un autre tweet plus récent dans lequel elle avait déclaré que des lobbyistes pro-Israël payaient des élus pour leur soutien. Après le deuxième incident, elle a remercié ses « alliés et collègues juifs qui m’éduquent sur l’histoire douloureuse des clichés antisémites ».

La représentante démocrate du Minnesota Ilhan Omar pendant une interview au Capitole de Washington, le 14 novembre 2018. (Crédit : AP/Susan Walsh)

Bernie Sanders a ainsi réfuté la description donnée par le modérateur Brett Baier, le qualifiant de « fervent supporter » d’Omar, affirmant : « J’ai parlé à Ilhan à seulement deux reprises dans ma vie. »

Sanders, comme Omar, a été critique du gouvernement israélien dans son traitement de la population palestinienne. Avant les élections nationales en Israël, la semaine dernière, il a espéré que le Premier ministre Benjamin Netanyahu les perdrait – ce qui ne s’est pas produit.

« Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir et j’espère que tous les membres du Congrès lutteront non seulement contre l’antisémitisme, mais également contre le racisme et les activités anti-musulmanes, afin de créer une société non discriminatoire », a déclaré Sanders. « Mais il n’est pas antisémite de critiquer un gouvernement de droite en Israël. Ce n’est pas antisémite. »

Sa déclaration a été accueillie par les applaudissements des participants à la réunion.

Sanders deviendrait le premier président juif américain s’il remportait la nomination démocrate puis les élections de 2020.

Lundi, Sanders a publié ses déclarations de revenus sur les dix dernières années, montrant qu’il est millionnaire. Son épouse et lui ont gagné 566 000 dollars l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...