Bethléem : Trois Palestiniens tués par des inconnus aux abords d’un checkpoint
Rechercher

Bethléem : Trois Palestiniens tués par des inconnus aux abords d’un checkpoint

Les quatre tireurs se trouvaient dans une voiture en circulation, près d'un barrage routier ; la police de l'Autorité palestinienne a ouvert une enquête

Les forces de sécurité palestiniennes déployées à Bethléem le jeudi 17 septembre 2020 (Crédit : Wafa)
Les forces de sécurité palestiniennes déployées à Bethléem le jeudi 17 septembre 2020 (Crédit : Wafa)

Trois Palestiniens – un homme et deux femmes – ont été tués par balle « à quelques mètres » d’un checkpoint israélien du nord-est de Bethléem dans la journée de jeudi, a déclaré le porte-parole de la police de l’Autorité palestinienne Louay Irzeiqat.

Selon un communiqué de la police, quatre personnes qui circulaient à bord d’un véhicule qui ne portait pas de plaque ont arrêté les trois Palestiniens avant d’ouvrir le feu, entraînant leur mort immédiate. Irzeiqat a précisé que l’identité des tireurs restait inconnue mais que la police de l’AP s’était mobilisée dans la zone et qu’elle avait ouvert une enquête.

Un porte-parole de l’armée israélienne a indiqué ne pas avoir connaissance d’une éventuelle implication des forces israéliennes, un point de vue confirmé par Irzeiqat.

Les trois hommes ont été tués aux abords du carrefour de Qidron, connu comme étant un « barrage intérieur » – c’est à dire que plutôt que de contrôler les entrées et sorties d’Israël, il contrôle la circulation entre le nord et le sud de la Cisjordanie.

Au mois de juin, Ahmed Erekat, 27 ans, avait été tué par la police des frontières au même checkpoint alors qu’il se préparait à commettre, selon des informations, un attentat à la voiture-bélier. Une affirmation contestée par sa famille, qui avait fait savoir qu’Ahmed se hâtait simplement de rejoindre sa sœur avant son mariage et qu’il avait perdu le contrôle de son véhicule.

La Cisjordanie a connu une augmentation des violences, cette année, en raison de la crise du coronavirus et du déclin économique qui en a résulté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...