Beverly Hills appelle au boycott d’Airbnb après son retrait des implantations
Rechercher

Beverly Hills appelle au boycott d’Airbnb après son retrait des implantations

Le conseil municipal californien a fustigé les "actions antisémites méprisables" de la société et appelé les "personnes civilisées" à faire appel à d'autres services

L'enseigne d'Airbnb à la conférence Wired de San Francisco, le 12 octobre 2018 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for WIRED25 via JTA)
L'enseigne d'Airbnb à la conférence Wired de San Francisco, le 12 octobre 2018 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for WIRED25 via JTA)

Le conseil municipal de Beverly Hills en Californie a adopté, à l’unanimité, une résolution condamnant la décision prise par Airbnb de supprimer de sa liste toutes les annonces de location dans les implantations israéliennes en Cisjordanie, et a encouragé le boycott du site.

La résolution a été adoptée la semaine dernière et indique que la décision prise par la plate-forme Airbnb est un signe de « haine, de préjugés, d’ignorance et d’hypocrisie ».

Elle indique également que les mesures sont « contraires aux valeurs qui nous sont chères, à Beverly Hills », ajoutant que les « préjugés et la discrimination religieuse n’ont pas lieu d’être dans nos communautés, dans notre pays, dans le monde ».

La résolution indique que la ville de Beverly Hills s’oppose à la « décision discriminatoire » d’Airbnb qui a « supprimé de ses annonces les implantations juives en Cisjordanie » et a appelé Airbnb à « corriger cet acte irrespectueux envers la terre d’Israël et à restaurer ses services immédiatement ».

La résolution se termine par un appel « à toutes les personnes civilisées sur le globe à boycotter Airbnb jusqu’à ce qu’ils renoncent à ces actions méprisables et antisémites »

Le 19 novembre, Airbnb a indiqué dans un communiqué de presse avoir réexaminé sa politique, en renonçant à publier des offres dans les implantations juive de Cisjordanie.

Une maison dans le nord de la Cisjordanie qui ne sera plus disponible à la location sur Airbnb. (Tourisme Samarie)

« Nous jugeons déplorables les actions d’Airbnb », a déclaré le maire Julian Gold dans un communiqué. « Au nom de nos riverains, cette résolution unanime reflète l’engagement indéfectible du conseil municipal envers Israël et envers la dénonciation de la haine, où qu’elle sévisse. »

« Airbnb n’est pas le bienvenu à Beverly Hills tant que ses politiques seront basées sur des normes anti-juives biaisées », a ajouté l’adjoint au maire John Mirisch dans le communiqué diffusé par la ville. « La haine des Juifs est un fléau. Nous pouvons tenter de vacciner les autres contre cette maladie, mais nous devons aussi nous protéger de ses effets. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...