Beyrouth interdit les drones lors des commémorations de la fête chiite d’Achoura
Rechercher

Beyrouth interdit les drones lors des commémorations de la fête chiite d’Achoura

L'Achoura, la plus grande fête religieuse chiite, marque l'anniversaire du martyr de l'imam Hussein, le troisième successeur du prophète

Un partisan du Hezbollah tient des portraits du sheikh Hassan Nasrallah du Hezbollah,  à droite, et du chef suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, à gauche, durant des activités marquant l'Achoura, commémorant pendant 10 jours la mort de l'Imam Hussein, dans un quartier du sud de Beyrouth, au Liban (Crédit : AP Photo/Hussein Malla)
Un partisan du Hezbollah tient des portraits du sheikh Hassan Nasrallah du Hezbollah, à droite, et du chef suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, à gauche, durant des activités marquant l'Achoura, commémorant pendant 10 jours la mort de l'Imam Hussein, dans un quartier du sud de Beyrouth, au Liban (Crédit : AP Photo/Hussein Malla)

L’armée libanaise a interdit dimanche l’utilisation de drones dans les régions chiites du pays durant les grandes commémorations de la fête religieuse d’Achoura, sur fond de tensions avec Israël.

Le 25 août à l’aube, deux drones chargés d’explosifs auraient survolé la banlieue sud de Beyrouth, selon le mouvement terroriste chiite libanais du Hezbollah. Le premier est tombé et le second a explosé dans les airs, le Hezbollah et l’armée libanaise pointant du doigt l’Etat hébreu qui n’a jamais commenté l’incident.

« A l’occasion des commémorations d’Achoura, le commandement de l’armée met en garde tous les citoyens contre l’utilisation de drones dans les régions suivantes : la banlieue sud de Beyrouth, Nabatiyé, Sour, Baalbek-Hermel, sous peine de poursuites judiciaires contre leurs propriétaires », indique l’armée dans un communiqué.

L’Achoura, la plus grande fête religieuse chiite, marque l’anniversaire du martyr de l’imam Hussein, le troisième successeur du prophète, vénéré par les musulmans chiites.

Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, a été tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d’une bataille dans le désert de Kerbala, évènement fondateur qui marque les débuts des rivalités sunnite-chiite.

L’Achoura sera commémorée cette année le 10 septembre au Liban. Les jours qui précèdent sont marqués par des rassemblements religieux organisés en soirée, qui attirent généralement une grande foule de fidèles.

En raison de l’attaque au drone armé imputée à Israël la tension est montée d’un cran, et le chef du Hezbollah a prévenu l’Etat Hébreu de représailles à venir.

Israël doit « payer le prix » de cette attaque, a ainsi déclaré samedi soir M. Nasrallah dans un discours retransmis à la télévision.

Mercredi, trois drones israéliens ont encore violé l’espace aérien libanais, avait indiqué le commandement de l’armée libanaise. L’armée a tiré sur deux des drones, qui sont retournés en Israël, avait-il précisé.

Bête noire d’Israël, le Hezbollah est un acteur politique majeur au Liban et un allié de l’Iran, autre ennemi juré de l’Etat hébreu. Comme Téhéran, il intervient militairement dans le conflit en Syrie voisine, aux côtés du régime de Bachar al-Assad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...