« Black Lives Matter », déclarent des groupes juifs US dans une publicité du NYT
Rechercher

« Black Lives Matter », déclarent des groupes juifs US dans une publicité du NYT

Plus de 600 organisations juives ont signé une lettre, publiée à l'occasion de l'anniversaire de la Marche sur Washington, pour soutenir le "mouvement pour les droits civils"

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Une publicité publiée dans le "New York Times" par plus de 600 organisations juives pour soutenir le mouvement Black Lives Matter. (Autorisation)
Une publicité publiée dans le "New York Times" par plus de 600 organisations juives pour soutenir le mouvement Black Lives Matter. (Autorisation)

NEW YORK – Plus de 600 organisations juives, représentant la majorité des Juifs américains, ont signé une lettre de soutien au mouvement Black Lives Matter qui a été publiée vendredi dans une publicité pleine page du New York Times.

« Nous soutenons le mouvement mené par les Noirs dans ce pays qui réclame la responsabilité et la transparence du gouvernement et des forces de l’ordre. Nous savons que la liberté et la sécurité de chacun d’entre nous dépendent de la liberté et de la sécurité de tous », peut-on lire dans la lettre, qui a été publiée à la page A17 de l’édition imprimée du New York Times.

« En tant que Juifs, nous savons à quel point c’est dangereux : lorsque des politiciens ciblent les Juifs et nous accusent de leurs problèmes, cela conduit directement à la violence contre nous. Lorsque les mouvements noirs sont attaqués, cela conduit à plus de violence contre les Noirs, y compris les Juifs noirs », dit la lettre.

Parmi les 627 groupes qui ont signé la lettre figurent les mouvements confessionnels Réformés, Conservative et Reconstructionnistes, qui représentent respectivement 35 %, 18 % et 1 % de la population juive américaine, selon une étude du Pew Research Center datant de 2013.

La liste comprend également plusieurs groupes orthodoxes tels que l’organisation pour la justice sociale Uri L’Tzedek et Yaffed, un groupe de défense qui cherche à améliorer l’éducation laïque dans les écoles hassidiques.

Le mouvement Black Lives Matter est le mouvement actuel des droits civils dans ce pays, et c’est notre meilleure chance de parvenir à l’équité et à la justice. En soutenant ce mouvement, nous pouvons construire un pays qui remplit la promesse de liberté, d’unité et de sécurité pour nous tous, sans exception.

Parmi les signataires de la lettre figurent des organisations sionistes de premier plan telles que l’Anti-Defamation League et les sections locales de la Jewish Federations of North America, ainsi que plusieurs groupes qui soutiennent le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS), dont Jewish Voice for Peace et Anti-Zionist Shabbat.

Un groupe d’activistes juifs a rédigé la lettre et l’a d’abord postée sur la plateforme de publication Medium le 25 juin, avec en toile de fond les protestations nationales qui ont éclaté à la suite de l’assassinat de George Floyd par la police fin mai.

Selon Audrey Sasson, directrice exécutive de Jews for Racial and Economic Justice, elle a obtenu le soutien de plus de 400 organisations au cours de ses premières 48 heures.

« Nous commencions à voir les théories du complot d’extrême droite selon lesquelles Black Lives Matter était manipulé par les mondialistes et les marxistes dans une tentative antisémite de miner le mouvement dirigé par les Noirs », a déclaré Mme Sasson. « Cela a permis d’affirmer sans équivoque à une grande partie des organisations de la communauté juive que nous soutenons Black Lives Matter et que toute tentative de diviser ce mouvement n’aboutira pas ».

Des membres de Jews for Racial and Economic Justice, dont April Baskin, au premier rang, à l’extrême droite, et Leo Ferguson, troisième à partir de la droite, défilent dans le cadre d’une manifestation de Jews4BlackLives à New York en 2016. (Erik McGregor/Pacific Press/LightRocket via Getty Images/ via JTA)

Il a été décidé de republier la missive sous la forme d’une publicité dans le New York Times vendredi pour marquer le 57e anniversaire de la Marche sur Washington, le rassemblement de masse de 1963 pour les droits civils et économiques des Noirs américains.

Les organisateurs ont pris soin d’affirmer qu’aucune organisation n’avait été à l’origine de la lettre et qu’un groupe diversifié de militants avait participé à sa rédaction.

« Quand nous l’avons publié, nous avons dit qu’il n’y aurait pas de modifications », a déclaré Dove Kent, la conseillère stratégique principal de Bend the Arc : Jewish Action. Son groupe d’action politique progressiste a été impliqué dans la logistique initiale de cette campagne.

« J’ai été stupéfait que nous n’ayons pas reçu une seule demande de modification de la part d’une institution. Cela montre à quel point les gens sont engagés en ce moment pour soutenir la libération des Noirs », a déclaré Kent.

Veillée pour le mouvement Black Lives Matter organisée pendant Tisha BeAv par des organisations juives à Brookline, Massachusetts, le 30 juillet 2020. (Emily Glick/Boston)

À la question de savoir si les organisateurs ont rencontré des obstacles pour amener les organisations traditionnellement sionistes à soutenir un mouvement qui avait dans le passé des tendances anti-Israël, Kent a simplement répondu « non ».

« Ce que la réponse à cette lettre a montré, c’est que les gens ne succombent pas à la politique de la division… Nous voyons la nécessité de nous unir, même lorsque nous sommes en désaccord sur des questions essentielles », a-t-elle ajouté.

Kent a poursuivi en affirmant que le dernier travail de la coalition des organisations juives ne s’arrête pas à la lettre, et que beaucoup d’entre elles l’ont suivi par des actions au niveau local pour soutenir la réforme de la police, l’équité en matière d’embauche et le logement abordable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...