Blair démissionne de son poste d’émissaire du Quartette pour le Proche-Orient
Rechercher

Blair démissionne de son poste d’émissaire du Quartette pour le Proche-Orient

L'ancien Premier ministre britannique a écrit à Ban Ki-Moon aujourd'hui pour lui annoncer sa décision de quitter son poste

Tony Blair, ancien Premier ministre britannique et envoyé du Quartet pour la paix au Moyen Orient, en mars 2010. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Tony Blair, ancien Premier ministre britannique et envoyé du Quartet pour la paix au Moyen Orient, en mars 2010. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Tony Blair a démissionné de son poste d’émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, une décision qui sera effective à partir du mois de juin, a déclaré mercredi à l’AFP une porte-parole de l’ex-Premier ministre britannique.

Blair « a écrit aujourd’hui à Ban Ki-Moon (le secrétaire général de l’Onu) pour lui confirmer formellement qu’il renoncerait à son rôle une fois accomplis ses engagements prioritaires en tant qu’émissaire du Quartette, le mois prochain », a-t-elle expliqué.

Le Quartette pour le Proche-Orient, composé des Etats-Unis, de la Russie, de l’Union européenne et de l’Onu, a été fondé en 2002 afin de jouer le rôle de médiateur dans le processus de paix israléo-palestinien.

Tony Blair a été nommé à son poste d’envoyé spécial en juin 2007 – après avoir démissionné de ses fonctions à la tête du gouvernement britannique – avec la mission d’organiser l’aide internationale aux Palestiniens et de piloter des initiatives visant à soutenir l’économie et les institutions palestiniennes en préparation de l’éventuelle création d’un Etat palestinien.

Mais son action a été régulièrement critiquée en raison de l’absence de progrès dans le processus de paix même si lui-même n’a aucun rôle formel dans ces négociations.

Il lui était aussi reproché d’entretenir de mauvaises relations avec l’Autorité palestinienne qui dénonçait sa proximité supposée avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...