Brésil: les étudiants juifs pourront s’absenter aux examens Shabbat et fêtes
Rechercher

Brésil: les étudiants juifs pourront s’absenter aux examens Shabbat et fêtes

La loi a été signée par le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro, fervent défenseur d'Israël et ami d'une grande partie de la communauté juive

Benjamin Netanyahu, (à gauche), et le président brésilien élu Jair Bolsonaro, lors d'une visite à la synagogue Kehilat Yaacov à Rio de Janeiro, au Brésil, le 28 décembre 2018 (Crédit : Leo Correa/Pool Photo via AP)
Benjamin Netanyahu, (à gauche), et le président brésilien élu Jair Bolsonaro, lors d'une visite à la synagogue Kehilat Yaacov à Rio de Janeiro, au Brésil, le 28 décembre 2018 (Crédit : Leo Correa/Pool Photo via AP)

RIO DE JANEIRO — Une nouvelle loi brésilienne autorise les étudiants à ne pas se rendre aux examens et en cours pour des raisons religieuses.

Ils pourront s’absenter tous les jours où pratiquer des activités est interdit, d’après leurs préceptes religieux. Pour les étudiants juifs, cela inclut Shabbat et les fêtes comme Pessah, Rosh HaShana et Yom Kippour.

« C’est une demande légitime de la part de la population brésilienne qui observe le Shabbat. C’est une nouvelle victoire importante pour la communauté juive et tous ceux qui font face à ce défi, y compris les Adventistes, » a expliqué lundi Fernando Lottenberg, président brésilien de la Confédération israélite, au JTA.

La loi, qui entrera en vigueur dans 60 jours a été signée jeudi par le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro, un homme politique de droite non juif, fervent défenseur d’Israël et ami d’une grande partie de la communauté juive.

Les absences devront être signalées en avance. Les examens et cours manqués devront être proposés à une autre date ou remplacés par des devoirs écrits ou des activités de recherche, d’après la loi.

En 2016, environ 76 000 personnes observant le Sabbat étaient restées confinées dans une salle de classe entre 13 h 00 et 19 h 00 un samedi lors des épreuves de l’équivalent brésilien du baccalauréat, afin de pouvoir commencer l’examen après le coucher du soleil, sans possibilité de triche.

En 2017, l’examen avait été déplacé du samedi à deux dimanche différents , après une longue campagne menée par des organisations juives et les fidèles d’autres religions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...