Brésil : Un pasteur prie pour une deuxième Shoah pour « détruire les Juifs »
Rechercher

Brésil : Un pasteur prie pour une deuxième Shoah pour « détruire les Juifs »

Dans un sermon prononcé dans une église de Rio de Janeiro, Les fidèles de Tupirani da Hora Lores ont appelé Dieu à "massacrer les Juifs" ; une plainte a été déposée

Le pasteur Tupirani da Hora Lores prêche dans son église de Rio de Janeiro au mois de juin 2020 (Autorisation : Sinagoga Sem Fronteiras via JTA)
Le pasteur Tupirani da Hora Lores prêche dans son église de Rio de Janeiro au mois de juin 2020 (Autorisation : Sinagoga Sem Fronteiras via JTA)

JTA — Un pasteur brésilien a demandé à Dieu, dans l’une de ses prières publiques, de « détruire les Juifs comme des vermines » et d’amener une deuxième Shoah au cours d’un sermon prononcé à Rio de Janeiro.

« Massacre les Juifs, Dieu, frappe-les de ton épée parce qu’ils ont abandonné Dieu, ils ont abandonné les nations », a déclaré d’une voix forte le pasteur Tupirani da Hora Lores à des douzaines de fidèles qui étaient rassemblés, au début du mois, au sein de l’église Geracao Jesus Cristo, révèle une vidéo de l’événement.

Les fidèles répètent alors ses mots avec passion.

« Ils se sont arrangés, ils sont allés voir les prostituées et quand on leur a dit de se repentir, ils ont dit qu’ils se repentiraient – mais ils ont menti », poursuit le pasteur sur les images, peut-être en référence aux conversions forcées au christianisme pendant l’Inquisition.

« Dieu, ce que tu as fait pendant la Seconde Guerre mondiale, tu dois le refaire, c’est ce que nous demandons dans les prières que nous
t’adressons : La justice, la justice, la justice ! », répète en hurlant da Hora Lores dans son église, qui accueille une petite communauté évangélique radicale.

Sinagoga Sem Fronteiras, un réseau des communautés juives au Brésil, a porté plainte pour incitations à la violence contre da Hora Lores auprès de la police fédérale qui a fait savoir qu’elle enquêtait sur l’affaire.

« Avec chaque plainte, dans chaque état, nous avons pour objectif de médiatiser les délits comme les agissements pris contre les délinquants de manière à ce que les gens puissent y réfléchir à deux fois avant de passer à l’acte », a commenté le rabbin Gilberto Ventura, fondateur de la Sinagoga Sem Fronteiras à Sao Paulo, auprès de JTA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...