Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Bruxelles : Manifestation contre l’antisémitisme et l’occupation d’un campus

Environ 500 personnes se sont rassemblées vendredi à l’appel de l’Union des étudiants juifs de Belgique

Manifestation contre l’antisémitisme et l'occupation d'un des bâtiments de l'institution par des activistes anti-Israël, devant l'Université Libre de Bruxelles , le 10 mai 2024. (Crédit : Capture d’écran X Joël Rubinfeld)
Manifestation contre l’antisémitisme et l'occupation d'un des bâtiments de l'institution par des activistes anti-Israël, devant l'Université Libre de Bruxelles , le 10 mai 2024. (Crédit : Capture d’écran X Joël Rubinfeld)

Près de 500 personnes se sont rassemblées vendredi 10 mai pour une manifestation devant l’Université Libre de Bruxelles pour demander la fin de l’occupation d’un des bâtiments de l’institution par des militants anti-Israël et pour alerter contre l’antisémitisme qui se propage sur le campus, a rapporté la presse belge.

L’évènement a eu lieu à l’appel de l’Union étudiante des Juifs de Belgique (UEJB).

Gad Deshayes, co-président de l’organisation, a décrit la mobilisation étudiante anti-Israël qui a touché le campus bruxellois, comme ailleurs eu Europe et en Amérique, « d’occupation hostile qui ne défend pas les droits des Palestiniens mais demande simplement la destruction de l’État d’Israël ».

« Ils ne veulent ni la paix ni le débat, ils sèment juste le chaos », a-t-il expliqué.

« On exige de la rectrice qu’elle protège ses étudiants. C’est une manifestation en soutien aux étudiants juifs et aux étudiants en général qui subissent ce qui se passe sur le campus ces derniers temps et la tolérance des autorités face à ça. Mais aussi pour montrer qu’on est unis, qu’on n’acceptera pas de se laisser faire et qu’on agira », a-t-il ajouté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par UEJB (@uejb_officiel)

Le jeune homme avait déposé plainte quelques jours plus tôt après une agression sur le parking de l’université au moment où il s’apprêtait à prendre sa voiture pour quitter le campus. Un inconnu l’a roué de coups « parce qu’il était Juif », a-t-il déclaré.

La manifestation faisait également suite à un incident survenu mardi 7 mai, lors duquel des étudiants juifs de l’ULB qui arboraient le drapeau israélien ont été pris à partie par des sympathisants de la cause palestinienne occupant un bâtiment de l’Université.

Présente au rassemblement de vendredi, la rectrice de l’ULB, Annemie Schaus, a déclaré « soutenir entièrement le mot d’ordre de lutte contre l’antisémitisme. Je suis extrêmement touchée de voir le nombre de personnes qui sont présentes. C’est une forte mobilisation et je trouve ça très important ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.