Bulgarie : 3 trafiquants inculpés après la mort de 9 migrants
Rechercher

Bulgarie : 3 trafiquants inculpés après la mort de 9 migrants

Les migrants étaient originaires d'Afghanistan, du Pakistan, de Syrie et étaient entrés en Bulgarie par la Turquie

Des réfugiés syriens dans un camp en Bulgarie. Illustration. (Crédit : capture d'écran Youtube/UNHCR)
Des réfugiés syriens dans un camp en Bulgarie. Illustration. (Crédit : capture d'écran Youtube/UNHCR)

Trois trafiquants, deux Bulgares et un Afghan, ont été inculpés jeudi par la justice bulgare après la mort dans un accident de la route de neuf migrants clandestins qu’ils tentaient de faire passer vers le nord de l’Europe.

Les neuf autres migrants passagers du minibus accidenté dimanche dans le sud du pays ont été blessés et sont pour certains toujours hospitalisés. Le chauffeur, âgé de 16 ans et qui ne possédait pas le permis, est également décédé.

Ce dernier s’est probablement endormi au volant, à l’aube, entraînant la sortie de l’autoroute du véhicule qui a heurté un arbre.

Les migrants étaient originaires d’Afghanistan, du Pakistan, de Syrie et étaient entrés en Bulgarie, frontière extérieure de l’Union européenne, par la Turquie voisine. Selon la police, ils avaient payé aux trafiquants entre 5 000 et 6 000 euros par personne et voulaient gagner la France.

Les trois trafiquants présumés ont été inculpés pour aide à l’entrée irrégulière en Bulgarie et l’un d’eux est en plus poursuivi pour homicide involontaire.

Des réfugiés syriens rentrent dans la ville syrienne de Jarablos, au point de passage de Karkamis, dans le sud de la Turquie, le 7 septembre 2016. Ilustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)
Des réfugiés syriens rentrent dans la ville syrienne de Jarablos, au point de passage de Karkamis, dans le sud de la Turquie, le 7 septembre 2016. Ilustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)

La difficulté croissante de franchir clandestinement les frontières vers l’Europe centrale et occidentale et la baisse du flux de migrants transitant par la Bulgarie « fait monter les prix », a déclaré Mladen Marinov, un haut responsable du ministère de l’Intérieur.

Le ressortissant afghan inculpé est selon lui un « des étrangers qui entrent en Bulgarie en tant que réfugié avant de se convertir au business lucratif du trafic de réfugiés ».

Le chef de la police frontalière a précisé cette semaine que les autorités avaient bloqué 2 054 tentatives d’entrée illégale en Bulgarie cette année, notamment depuis la Turquie, contre 19 147 tentatives l’année dernière. 52 trafiquants ont été arrêtés depuis début 2017.

Quelques 2 400 demandeurs d’asile sont hébergés en Bulgarie dans des camps d’accueil gérés par les autorités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...