« Ça en valait la peine », un jeune Israélien contaminé après le match El Clásico
Rechercher

« Ça en valait la peine », un jeune Israélien contaminé après le match El Clásico

Saar Kahane, 9 ans, ne regrette guère d'avoir contracté le coronavirus après son voyage en Espagne pour le match Real Madrid-Barcelone

Le milieu de terrain du Real Madrid, Casemiro (à gauche), défie l'attaquant de Barcelone Lionel Messi lors du match de football de la Ligue espagnole entre le Real Madrid et Barcelone au stade Santiago Bernabeu de Madrid, le 1er mars 2020. (Gabriel Bouys/AFP)
Le milieu de terrain du Real Madrid, Casemiro (à gauche), défie l'attaquant de Barcelone Lionel Messi lors du match de football de la Ligue espagnole entre le Real Madrid et Barcelone au stade Santiago Bernabeu de Madrid, le 1er mars 2020. (Gabriel Bouys/AFP)

Un garçon israélien a été diagnostiqué avec le coronavirus après avoir assisté à un match de football à Madrid, en Espagne, mais si on lui pose la question, il ne regrette guère de s’être rendu par avion dans la zone de forte concentration de COVID-19 pour le match.

Saar Kahane, 9 ans, faisait partie de la dizaine d’Israéliens qui ont été déclarés mercredi comme porteurs du COVID-19. Un grand nombre des 100 cas confirmés en Israël jusqu’à présent s’étaient rendus en Espagne, l’un des pays les plus touchés par l’épidémie de coronavirus, fin février et début mars.

« J’ai été contaminé par le coronavirus quand je suis allé à El Clásico à Madrid, mais cela en valait la peine », a déclaré Kahane au site d’information Ynet.

Il faisait référence au match de football entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Les deux équipes espagnoles ont joué à Madrid le 1er mars, le Real Madrid ayant battu Barcelone 2-0.

Saar Kahane. (Capture d’écran : Douzième chaîne)

« J’étais un peu stressé, mais ma mère et mon père m’ont dit que c’était comme la grippe et qu’il n’y avait pas à avoir peur, et je me suis calmé », a déclaré Kahane.

Saar Kahane, de la ville centrale d’Azor, est rentré d’Espagne avec son père la semaine dernière et est allé à l’école pendant deux jours avant qu’on lui diagnostique le virus. Tous les élèves de l’école primaire de Yoseftal où il étudie ont été informés mercredi qu’ils devaient être mis en quarantaine par mesure de précaution.

Les autorités attendent les résultats des tests effectués sur les parents et les frères et sœurs de Kahane. Ce dernier, qui est soigné à domicile, pourrait être transféré à l’hôpital si l’un des membres de sa famille est confirmé comme porteur du virus, selon Ynet.

Kahane, qui a commencé à se sentir mal ce week-end, s’est dit déçu de ne pas pouvoir porter son costume de Lego Man pour les festivités de Pourim à l’école.

« J’étais un peu triste, mais c’est passé rapidement. Mes amis m’appellent tout le temps et m’ont apporté beaucoup de paniers de Pourim. Mon professeur m’a appelé et cela m’a fait plaisir et m’a encouragé », a-t-il dit.

En comptant Kahane, il y a eu 100 cas confirmés de coronavirus en Israël. Comme lui, beaucoup de ceux qui ont été diagnostiqués récemment sont rentrés de pays où le virus s’est répandu de manière importante.

Dans le monde, plus de 118 000 cas de virus ont été recensés et près de 3 400 décès ont été enregistrés. En Espagne, d’où Kahane est revenu, il y a eu plus de 2 000 cas de virus et 48 décès.

Les personnes les plus exposées au coronavirus sont les personnes âgées et les personnes souffrant d’affections préexistantes, les jeunes étant généralement moins susceptibles de développer des problèmes de santé.

Un touriste portant un masque de protection fait un selfie devant la Sagrada Familia à Barcelone, le 11 mars 2020. (Lluis Gene/AFP)

Cependant, comme ils sont moins susceptibles de subir des complications dues au virus, les jeunes pourraient représenter un plus grand risque pour les autres s’ils se rendent dans des lieux publics sans savoir qu’ils sont porteurs du coronavirus.

Kahane n’est pas le seul à considérer le virus comme « amusant ». De nombreux jeunes aux États-Unis profitent de la baisse des voyages aériens due au virus pour s’offrir des billets bon marché et des vacances de rêve.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...