Rechercher

Capitole : Une émeutière condamnée se compare aux « Juifs en Allemagne »

Jenna Ryan affirme que les réactions négatives qu'elle a reçues après les événements du 6 janvier l'ont empêchée d'être considérée comme un être humain

Capture d'écran montrant Jenna Ryan, accusée d'être entrée ou restée "sciemment" dans le bâtiment ou le terrain à accès restreint sans autorisation légale et de trouble à l'ordre public au Capitole américain le 6 janvier (Crédit : capture d'écran/ Twitter).
Capture d'écran montrant Jenna Ryan, accusée d'être entrée ou restée "sciemment" dans le bâtiment ou le terrain à accès restreint sans autorisation légale et de trouble à l'ordre public au Capitole américain le 6 janvier (Crédit : capture d'écran/ Twitter).

Une agente immobilière du Texas, condamnée pour avoir participé à l’émeute du 6 janvier au Capitole américain l’année dernière, a comparé le traitement qu’elle a reçu aux « Juifs d’Allemagne » dans une récente interview.

Jenna Ryan, 50 ans, a été condamnée à deux mois de prison, après avoir plaidé coupable d’une accusation de délit, après être entrée ou restée « sciemment » dans le bâtiment ou sur le terrain à accès restreint sans autorité légale et avoir fait preuve de désordre sur le site du Capitole le 6 janvier dernier, selon une plainte pénale déposée par le FBI devant un tribunal fédéral de Washington.

Peu avant d’être emprisonnée, elle a déclaré à NBC News que la façon dont elle avait été traitée à la suite de l’émeute du 6 janvier dernier était « exactement comme ce qu’ils ont fait aux Juifs en Allemagne ». « Ils se moquent de la couleur de ma peau. Ils me traitent de ‘Barbie de l’insurrection' », a-t-elle déclaré. « Ils n’ont aucune idée de qui je suis en tant que personne, de mes convictions, de ce que j’ai traversé, de qui je suis. Ils me voient comme une caricature unidimensionnelle. Ils ne me voient pas comme un être humain. Et donc, c’est l’exemple même du bouc émissaire. Tout comme ils ont fait ça aux Juifs en Allemagne », a-t-elle dit, en faisant référence à la Shoah. « C’était des boucs émissaires. Et je crois que les personnes de race blanche sont transformées en malfaiteurs auprès des médias », a ajouté Mme Ryan.

Mais quand NBC News lui a demandé explicitement si elle était en train de faire une comparaison avec la Shoah, Mme Ryan a refusé de répondre. « Vous savez ce qui est si triste ? » a-t-elle dit, « c’est que j’ai peur de répondre à votre question parce que je serais attaquée pour avoir dit cela ».

Mme Ryan a dit qu’elle a « sans aucun doute » le sentiment d’être persécutée, et d’autres personnes ont fait la même comparaison.

Selon NBC News, Mme Ryan s’est rendue à Washington avec des amis en jet privé. Matt DeSarno, agent spécial en charge du bureau du FBI de Dallas, a confirmé que Mme Ryan s’était rendue et que son appartement de Carrollton avait été fouillé vendredi. Aucun téléphone personnel de Mme Ryan n’était disponible, et les dossiers du tribunal ne mentionnaient pas d’avocat pour elle à la date de vendredi.

Mme Ryan a partagé des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux, notamment une vidéo dans laquelle on l’entend dire « Nous allons descendre et prendre d’assaut le Capitole » devant le miroir d’une salle de bain, selon la plainte pénale du FBI.

L’agent qui a signé la plainte a également noté que Ryan avait diffusé en direct sur Facebook une vidéo de 21 minutes d’elle et d’un groupe se dirigeant à pied vers le Capitole. »Nous allons [juron] entrer ici », a déclaré Mme Ryan dans la vidéo, aujourd’hui supprimée, alors qu’elle approchait du sommet des escaliers du côté ouest du Capitole.

« Vie ou mort, ça n’a pas d’importance. C’est parti. » Elle a ensuite tourné la caméra pour exposer son visage, note la plainte, et a dit : « Vous savez tous qui engager pour être votre agente immobilière, Jenna Ryan pour être votre agente immobilière ».

Vers la moitié de la vidéo, Jenna Ryan semble avoir atteint la porte d’entrée en scandant « USA, USA » et « Here we are, in the name of Jesus » (Nous sommes ici, au nom de Jésus).

Selon les autorités, quelques heures après l’émeute, elle a tweeté qu’elle venait « de prendre d’assaut la capitale [sic] » et a mis en ligne une photo d’elle à côté d’une fenêtre brisée.

Dans une interview accordée à la chaîne KTVT-TV de Fort Worth, Mme Ryan a déclaré qu’elle espérait que Trump la gracierait.

« Je veux juste que les gens sachent que je suis une personne normale, que j’écoute mon président qui m’a dit d’aller au Capitole, que j’affichais mon patriotisme pendant que j’étais là et que je protestais simplement et que je n’essayais pas de faire quelque chose de violent et que je n’ai pas réalisé qu’il y avait réellement de la violence », a déclaré Mme Ryan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...