Rechercher

Chicago: Une responsable de synagogue et un grand-père mexicain parmi les victimes

La synagogue North Shore Congregation Israel a déploré la mort de Jacki Sundheim ; Nicholas Toledo, 78 ans, était en visite, venu du Mexique ; 4 victimes doivent être identifiées

Nicholas Toledo, 78 ans, à gauche, père de huit enfants et grand-père et ,  Jacki Sundheim, à droite, une responsable de la synagogueNorth Shore Congregation Israel, qui ont été tués dans la fusillade de Highland, lors d'un défilé de la fête nationale, le 4 juillet 2022. (Autorisation)
Nicholas Toledo, 78 ans, à gauche, père de huit enfants et grand-père et , Jacki Sundheim, à droite, une responsable de la synagogueNorth Shore Congregation Israel, qui ont été tués dans la fusillade de Highland, lors d'un défilé de la fête nationale, le 4 juillet 2022. (Autorisation)

Une responsable de longue date d’une synagogue du secteur de Chicago et un grand-père mexicain qui rendait visite à sa famille ont été les deux premières victimes à avoir été identifiées, lundi, après qu’un homme armé a tué au moins six personnes lors d’un défilé organisé dans le cadre de la Journée de l’Indépendance à Highland Park.

Lundi soir, la North Shore Congregation Israel (NSCI) de Glencoe, une banlieue voisine, a annoncé que l’une de ses membres, qui travaillait également pour la synagogue, avait perdu la vie pendant la fusillade. Jacki Sundheim était coordinatrice des événements et des bnei mitzvah dans ce lieu de culte affilié au mouvement réformé, selon son site internet.

« Jacki était membre de la NSCI depuis toujours et elle était une employée profondément aimée dans la synagogue depuis des décennies », a écrit la synagogue dans un courriel envoyé aux fidèles. « Le travail, la gentillesse et la chaleur de Jacki nous ont tous touchés. »

Elle laisse derrière elle son époux, Bruce, et sa fille Leah, a ajouté la synagogue.

Plus tôt dans la journée, les responsables du lieu de culte avaient publié un message sur la fusillade, écrivant que « nous sommes tous profondément et personnellement émus ; nous ressentons tous du chagrin, de la souffrance et de la crainte ».

Le ministère israélien des Affaires étrangères a expliqué avoir reçu des informations sur des victimes juives. Highland Park est une ville de la banlieue cossue située à environ 40 kilomètres au nord de Chicago. Au moins un tiers de ses 30 000 résidents sont Juifs, et la population compte de nombreux Israéliens.

La police n’a diffusé aucun détail concernant les victimes et les blessés.

Lundi soir, le Premier ministre Yair Lapid s’est dit « dévasté » par les nouvelles en provenance de Highland Park « où un jour de fête est devenu un jour de tragédie. Mes pensées vont aux familles des victimes et à tout le peuple américain. »

« Aujourd’hui comme toujours, Israël se tient aux côtés de nos amis américains », a tweeté Lapid.

Il s’est entretenu avec le consul général d’Israël à Chicago, Yinam Cohen, qui a tweeté : « Je suis les horribles nouvelles en provenance de Highland Park. Nos cœurs et nos prières vont aux membres de la communauté. Nous remercions les autorités locales pour leur réponse immédiate. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...