Rechercher

Cigares, gastronomie : de nouveaux témoins au procès pour corruption de Netanyahu

Le propriétaire d'un magasin de cigares déclare que 100 000 shekels de cigares par an auraient été offerts par ses bienfaiteurs à l'ancien Premier ministre

Einav Segal, employée dans un magasin de cigares, arrive pour témoigner dans le procès du chef du Likud et ancien Premier ministre  Benjamin Netanyahu à la Cour de district de Jérusalem, le 8 novembre 2022. (Crédit :  Olivier Fitoussi/Flash90)
Einav Segal, employée dans un magasin de cigares, arrive pour témoigner dans le procès du chef du Likud et ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Cour de district de Jérusalem, le 8 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le procès du chef du Likud Benjamin Netanyahu a repris mardi avec les témoignages d’employés d’entreprises qui ont fourni des produits luxueux qui auraient été achetés pour le compte de l’ex-Premier ministre et de son épouse quand il était encore au pouvoir.

« L’Affaire 1000 » concerne des cadeaux luxueux que le couple Netanyahu avait reçus de la part de milliardaires et des avantages que l’ancien chef de gouvernement avait pu offrir à ces hommes en échange de leurs largesses.

Plusieurs personnes devaient se présenter à la barre, mardi, devant la Cour de district de Jérusalem qui a convoqué des employés travaillant dans des restaurants et dans un magasin de cigares. Le parquet tente, avec ces témoignages, de prouver que le couple Netanyahu a bien reçu des produits luxueux achetés dans leurs établissements et payés par deux magnats, le milliardaire hollywoodien Arnon Milchan et l’homme d’affaires australien James Packer.

C’est Einav Segal, qui travaille au magasin Cabinet de Herzliya où des cigares avaient été achetés à hauteur de centaines de milliers de shekels, qui s’est présentée la première à la barre des témoins, le parquet affirmant qu’une partie importante de ces cigares avait été remise à Netanyahu.

Lundi, le propriétaire de cette boutique, Yaakov Gershoni, a raconté que Hadas Klein, assistante personnelle de Milchan et Packer, avait acheté des cigares en 2012 et 2013 et que ces achats inhabituellement importants avait coûté environ 100 000 shekels par an, une somme qui représente environ 7 % des revenus annuels du magasin.

Il s’est aussi rappelé qu’il avait demandé à Klein si les cigares étaient destinés à l’un de ses clients et cette dernière avait répondu par la négative. Il n’avait pas insisté.

Parmi ces cigares, les cigares Cohiba Siglo VI qui coûtent 300 à 350 shekels l’unité, a-t-il dit.

Le leader de l’opposition Benjamin Netanyahu prend la parole lors d’une session plénière spéciale pour marquer les 27 ans de l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, à la Knesset, le 6 novembre 2022. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Les avocats de la Défense ont alors accusé Gershoni d’avoir coordonné son témoignage sur le prix des cigares avec Klein, les prix avancés ne correspondant pas avec les factures se trouvant entre les mains de la défense – ce que le témoin a démenti avec force.

« Il n’y a pas eu de coordination des témoignages », a-t-il répondu, insistant sur le fait qu’il n’avait pas discuté avec Klein. Il a expliqué les différences par le fait que, pressé par la police sur le sujet, il ne s’était pas rappelé des prix exacts – dont il s’était souvenu après avoir pris le temps de réfléchir.

Lundi, Limor Dicovsky, cheffe gastronomique qui travaille pour Milchan et Packer, a pour sa part expliqué aux juges que le couple Netanyahu, qui vit à proximité, venait manger « à la demande » au domicile de Milchan, à Césarée, quand ce dernier se trouvait dans le pays.

Elle a évoqué des repas qui duraient de longues heures, précisant que le champagne et les cigares faisaient toujours partie du menu.

« Nous y étions préparés », a-t-elle dit.

Limor Dicovsky, cuisinière d’Arnon Milchan et de James Packer, vient témoigner au procès pour corruption de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Cour de district de Jérusalem, le 7 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dicovsky a aussi confirmé que le couple Netanyahu avait mangé une dizaine, voire une quinzaine de fois chez Packer – ce qu’elle avait déclaré à la police au préalable – même si elle a estimé que ces occasions étaient moins formelles qu’à la résidence de Milchan. Elle a signalé qu’il lui avait été demandé « de donner tout ce qu’ils veulent aux invités ».

Et répondre à leurs demandes nécessitait, pour elle, d’avoir à portée de la main des produits supplémentaires, le couple Netanyahu réclamant des plats différents.

Les deux milliardaires réglaient la facture de tous les repas, a-t-elle précisé.

Quand Milchan avait été invité à quelques occasions à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, elle était également chargée de préparer les repas, a-t-elle déclaré.

Dicovsky a fait savoir qu’elle s’était entretenue au téléphone avec Sara Netanyahu à plusieurs reprises mais jamais avec son mari, qui était Premier ministre à ce moment-là. Elle a ajouté qu’elle avait vu Klein, l’assistante personnelle de Packer et Milchan, et leur chauffeur, Yonatan Hasson, sortir des caisses de champagne d’une voiture, sans pouvoir affirmer pour autant qu’elles avaient été remises à Netanyahu. En plus des cigares coûteux, le parquet affirme que de nombreuses caisses de champagne haut-de-gamme avaient été offertes à Netanyahu.

Dicovsky a confirmé qu’elle avait aussi fait la cuisine quand le Premier ministre Yair Lapid était venu rendre visite à Milchan chez lui, et à au moins à deux ou trois occasions lorsque l’ex-président Shimon Peres s’était rendu chez le milliardaire.

Hadas Klein arrive à une audience dans le procès contre l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Cour de district de Jérusalem, le 19 septembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Klein, une témoin déterminante dans ce dossier, a terminé de témoigner au mois de septembre. Milchan devait monter à la barre au cours des récentes audiences mais son apparition – qui, semble-t-il, devait alors lieu par visioconférence – a été retardée parce qu’il a dû subir une intervention chirurgicale.

Le chef du Likud est actuellement jugé dans trois affaires de corruption distinctes.

En plus de l’Affaire 1000, Netanyahu doit répondre de fraude et d’abus de confiance dans deux autres dossiers et il est aussi accusé de pots-de-vin dans l’un d’eux. Il n’a cessé de clamer son innocence.

Après avoir remporté la victoire avec son bloc de droite, religieux et d’extrême-droite lors des élections de la semaine dernière, Netanyahu espère former une coalition et reprendre le pouvoir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...