Cisjordanie : Deuxième décès du coronavirus, 266 Palestiniens infectés
Rechercher

Cisjordanie : Deuxième décès du coronavirus, 266 Palestiniens infectés

Selon l'AP, le défunt, âgé de 55 ans, avait des maladies sous-jacentes ; trois nouveaux cas ont été confirmés, dont deux femmes d'une vingtaine d'années et une fillette de 7 ans

Un personnel soignant du ministère palestinien de la Santé désinfecte des travailleurs palestiniens pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus à leur retour d'Israël, à proximité du village de Nilin, en Cisjordanie, à l'ouest de Ramallah, le 7 avril 2020. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)
Un personnel soignant du ministère palestinien de la Santé désinfecte des travailleurs palestiniens pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus à leur retour d'Israël, à proximité du village de Nilin, en Cisjordanie, à l'ouest de Ramallah, le 7 avril 2020. (Crédit : AP Photo/Nasser Nasser)

L’Autorité palestinienne a annoncé vendredi le deuxième décès des suites du coronavirus en Cisjordanie. Il a confirmé qu’il y avait également trois nouveaux cas de la maladie, ce qui amène le nombre total de Palestiniens testés positifs au COVID-19 dans la région à 266.

Le porte-parole du gouvernement de l’AP, Ibrahim Milhem, a précisé que l’homme de 55 ans s’était éteint à l’hôpital Hugo Chavez de Turmus Aya, au nord de Ramallah, notant qu’il souffrait de maladies sous-jacentes.

Milhem a annoncé que les trois nouveaux cas testés positifs au coronavirus étaient deux femmes d’une vingtaine d’années et une fillette de sept ans.

Selon les autorités palestiniennes, 24 personnes ont guéri.

La majorité des infections ont été enregistrées en Cisjordanie. Dans la bande de Gaza, le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, a indiqué que douze personnes avaient été contaminées par le virus et notamment six qui ont guéri. Il a ajouté que tous ceux qui s’étaient révélés porteurs du COVID-19 – ou qui le sont actuellement – avaient été placés en quarantaine et à l’écart de la population.

L’AP et les autorités du Hamas ont pris des mesures significatives afin d’empêcher la propagation de la maladie en Cisjordanie et à Gaza.

L’AP a restreint de manière drastique la liberté de déplacement en Cisjordanie. La population n’est autorisée à quitter son domicile que dans quelques circonstances, comme aller au supermarché et se rendre dans les institutions de santé, entre autres activités.

Les autorités du Hamas ont pour leur part interdit les mouvements depuis et vers la bande de Gaza pour la majorité de ses habitants. Les mosquées, les restaurants, les salles de réception et autres ont été fermés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...