Rechercher

Cisjordanie: un afflux de voyageurs « sans précédent » au pont Allenby

De longues files et des retards affectent les voyageurs qui veulent traverser la Cisjordanie ; Washington et Israël ont convenu d'une ouverture permanente du pont d'ici septembre

Des passagers arrivent du côté jordanien du pont Allenby qui traverse la Cisjordanie et la Jordanie, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)
Des passagers arrivent du côté jordanien du pont Allenby qui traverse la Cisjordanie et la Jordanie, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)

Le point de passage d’Allenby (ou pont du roi Hussein), contrôlé par Israël et reliant la Cisjordanie et la Jordanie, fait face à un afflux de voyageurs « sans précédent », a déclaré mardi un responsable jordanien.

Le nombre de personnes cherchant à traverser depuis la Jordanie est « d’environ 6 000 à 7 000 » par jour, a déclaré mardi à l’AFP le responsable de la sécurité du pont, le colonel Raafat Maaytah. Il dénonce les autorités israéliennes qui n’autorisaient l’entrée que de quelque « 4 000 à 4 500 » passagers.

Dans le hall d’attente situé à l’intérieur du bâtiment du pont d’Allenby, où sont effectuées les procédures de vérification et de délivrance des passeports, environ 350 passagers attendaient leur tour pour monter dans des bus afin de passer de l’autre côté.

Avec l’intensification de la saison des voyages en Israël, l’aéroport Ben Gurion, qui manque de personnel, a également connu une affluence sans précédent, des retards, de longues files d’attente et un chaos général.

« Cette hausse sans précédent du nombre de voyageurs par rapport aux années précédentes », s’explique par l’assouplissement des restrictions liées au Covid-19, le récent pèlerinage musulman du hajj en Arabie saoudite et la fête de l’Aïd al-Adha marquant sa fin.

Actuellement, le passage est ouvert de 8 heures à 23 heures 30 en semaine et de 8 heures à 15 heures 30 le week-end.

Le colonel Rafat Maaytah, directeur du passage du pont Allenby, s’adresse à la presse dans son bureau, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)

Il existe un certain nombre de points de passage officiels entre Israël et la Jordanie, qui ont signé un traité de paix en 1994.

Les Palestiniens ne peuvent utiliser que le passage d’Allenby avec la Cisjordanie.

Israël, les Palestiniens et Washington ont annoncé, lors de la visite du président américain Joe Biden dans la région la semaine dernière, que les Etats-Unis fourniraient une assistance pour permettre au passage de rester ouvert 24 heures sur 24, après une médiation marocaine sur la question.

La ministre des Transports, Merav Michaeli, a déclaré la semaine dernière que la mesure « devrait entrer en vigueur une fois que les dispositions logistiques auront été prises, y compris le recrutement du personnel nécessaire pour prolonger les heures d’ouverture. » La Maison Blanche a déclaré dans un communiqué qu’Israël avait accepté d’achever l’extension des heures d’ouverture d’ici le 30 septembre.

Des passagers sont assis dans une salle d’attente du côté jordanien du pont Allenby qui traverse la Cisjordanie et la Jordanie, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil MAZRAAWI / AFP)

Le point de passage a été emprunté par plus d’un million de voyageurs depuis le début de l’année, d’après les autorités jordaniennes.

Ce point de passage est presque exclusivement utilisé par les Palestiniens, qui ont beaucoup plus de mal à obtenir des autorisations pour prendre l’avion à l’aéroport Ben Gurion. En conséquence, la plupart d’entre eux prennent l’avion à Amman et sont ensuite contraints de payer une série de frais supplémentaires et d’attendre souvent plusieurs heures pour passer la frontière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...