Cisjordanie : Un Israélien mort et deux autres blessés dans deux attaques
Rechercher

Cisjordanie : Un Israélien mort et deux autres blessés dans deux attaques

L''acte terroriste est survenu aux abords du carrefour d'Ariel, tandis qu'un second a eu lieu au carrefour de Giti voisin

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Les soldats de l'armée israélienne sur les lieux d'une fusillade aux abords du carrefour d'Ariel dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mars 2019 (Crédit : BLev Hadashot)
Les soldats de l'armée israélienne sur les lieux d'une fusillade aux abords du carrefour d'Ariel dans le nord de la Cisjordanie, le 17 mars 2019 (Crédit : BLev Hadashot)

Un Israélien a été tué et deux ont été grièvement blessés dans deux attaques terroristes survenues dimanche dans le nord de la Cisjordanie.

L’attaque a commencé au carrefour d’Ariel, où le terroriste est parvenu à se saisir de l’arme à feu de l’un des deux victimes qui avaient été blessées, a expliqué une porte-parole du conseil régional de Samarie. L’attaquant s’est ensuite rendu au carrefour de Giti voisin où il a ouvert le feu sur un troisième Israélien.

Les deux hommes grièvement touchés, l’un d’une vingtaine d’années et l’autre trentenaire, ont été évacués vers l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, ont fait savoir les services de secours du Magen David Adom. Les urgentistes ont tenté de réanimer la troisième victime en vain – prononçant sa mort sur les lieux de l’attaque.

L’armée a ordonné la fermeture par précaution de la zone industrielle de Balkan ainsi que des implantations avoisinantes du nord de la Cisjordanie. Les villages palestiniens de Jammain, Kifl Haris et Deir Istiya ont été également fermés à proximité de Naplouse, ont dit les militaires.

Les médias palestiniens ont rapporté d’importants échanges de feu à proximité de la zone industrielle de Balkan.

L’année dernière, une attaque meurtrière à l’arme blanche avait été perpétrée au carrefour d’Ariel. Un terroriste palestinien avait tué Itamar Ben Gal, un Israélien père de quatre enfants, alors qu’il attendait en faisant de l’auto-stop.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...