Claude Guéant : « Il faut assumer une politique de sécurité comme Israël »
Rechercher

Claude Guéant : « Il faut assumer une politique de sécurité comme Israël »

L'ancien ministre français appelle à la mise en place d'un "fichier européen du terrorisme"

Claude Guéant en 2013 (Crédit : capture d’écran France 2)
Claude Guéant en 2013 (Crédit : capture d’écran France 2)

A la suite des attentats de Bruxelles, l’ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant a présenté ses condoléances à la Belgique dont il se sent particulièrement proche, sur l’antenne d’Europe 1.

Il appelle à un renouvellement de solidarité entre le peuple belge et le peuple français.

L’ancien ministre est revenu sur le sang froid des belges. « J’ai vu des vidéos de l’évacuation du métro, et je voyais des gens qui étaient parfaitement maître d’eux, suivaient les consignes, étaient calmes, ne se bousculaient pas, effectivement on a le sentiment d’une grande maitrise face à l’adversité ».

A la suite de ces attentats, à la fois à Paris et maintenant à Bruxelles, la question de l’efficacité des mesures prises est soulevée.

Claude Guéant encourage ainsi toutes les mesures qui visent à améliorer la sécurité en France et en Europe comme « le renforcement des contrôles aux frontières et le renforcement des patrouilles de police et de gendarmerie »

Il faut essayer de protéger tout en dissuadant les terroristes d’agir selon les propos de l’ancien ministre qui considère qu’au-delà de toute manifestation de solidarité il est indispensable de prendre des mesures qui s’inscrivent dans la durée.

Il dénonce la situation dans les gares notamment concernant le Thalys qui rejoint Paris et Bruxelles ou les bagages à main ne sont pas fouillées contrairement aux autres bagages. « Il s’agit d’une faille dans le dispositif ».

Pour Claude Guéant, un fichier européen du terrorisme doit être mis en place « qui inclut les personnes suspectées afin que l’ensemble des pays d’Europe puissent se protéger ».

« Oui il faut prendre des précautions mais que ce soit une politique assumée, (…) pourquoi ne pas le dire ouvertement, pourquoi prendre des mesures subreptices, (…) c’est l’ensemble de la population qui doit prendre des précautions. »

Il souligne que l’ensemble du pays doit être vigilant aussi bien les institutions publiques que les personnes privées. Il appelle tous les secteurs d’activité à prendre leur responsabilité en matière de sécurité.

« Il y a un pays, qui vit depuis des dizaines d’années dans l’insécurité, c’est Israël. En Israël, on prend des précautions, c’est une politique ouverte, c’est une politique assumée, je ne vois pas pourquoi on le ferait de façon cachée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...