Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Condamnation des Juifs aperçus piétinant des tombes musulmanes à Jérusalem

L'incident au cimetière de Bab al-Rahmeh, proche de la Vieille Ville, aurait eu lieu à Yom Kippour ; le Waqf, qui gère les sites musulmans de la ville dénonce cette "profanation"

Le cimetière musulman de Bab al-Rahmeh à l'extérieur des murs orientaux de la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 juillet 2015. (Crédit : Moataz Egbaria/Wikicommons ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le cimetière musulman de Bab al-Rahmeh à l'extérieur des murs orientaux de la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 juillet 2015. (Crédit : Moataz Egbaria/Wikicommons ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Une vidéo montrant un groupe de jeunes hommes juifs marchant sur des pierres tombales dans le cimetière musulman de Bab al-Rahmeh à Jérusalem a suscité une sévère condamnation de la part du Waqf, l’autorité responsable des lieux saints de l’Islam à Jérusalem

La vidéo, qui aurait été filmée le jour de Yom Kippour, montre des dizaines de jeunes hommes juifs chantant et sautant entre les pierres tombales du cimetière, adjacent au mur oriental du mont du Temple, à l’extérieur de la Vieille Ville de Jérusalem, avant d’être escortés hors du site par des officiers de police.

Le Waqf, l’entité religieuse gérée par la Jordanie, a condamné cet acte de « profanation » par des extrémistes juifs, affirmant qu’ils avaient dansé sur des tombes musulmanes sous la protection de la police.

Un porte-parole de la police israélienne, interrogé par le Times of Israel, a démenti cette affirmation, déclarant que la police les avait « éloignés et emmenés loin des lieux « .

Le Waqf a également dénoncé les mesures de sécurité qui auraient été adoptées par Israël à l’intérieur et autour de l’enceinte d’Al-Aqsa sur le mont, notamment les contrôles arbitraires, la confiscation des cartes d’identité des fidèles se rendant à la mosquée et l’interdiction faite aux jeunes d’entrer dans la zone, ajoutant que les fêtes juives ne sauraient servir de prétexte à de telles mesures.

Le Waqf a également déclaré que seuls les musulmans ont le droit de gérer leurs propres lieux saints et a renouvelé ses appels à tous les gouvernements musulmans pour qu’ils soutiennent sa tutelle.

Mustafa Abu Zahra, chef du comité des cimetières islamiques de Jérusalem, a dénoncé l’incident et, dans une interview accordée à al-Arab al-Jadid, dans lequel il a affirmé que les résidents d’implantations avaient transformé leur fête en une agression contre les cimetières musulmans.

Le cimetière de Bab al-Rahmeh est le deuxième plus important cimetière musulman de Jérusalem après celui de Mamilla et, contrairement à ce dernier, il est encore utilisé, selon l’association archéologique israélienne Emek Shaveh.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.