Conseiller d’Abbas: “Quand vous trouvez un Israélien, tranchez-lui la gorge”
Rechercher

Conseiller d’Abbas: “Quand vous trouvez un Israélien, tranchez-lui la gorge”

Les remarques du responsable du Fatah ont déclenché une mise en garde furieuse d’un général israélien

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Sultan Abu al-Einein, conseiller du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et membre du Comité central du Fatah. (Crédit : capture d'écran MEMRI)
Sultan Abu al-Einein, conseiller du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et membre du Comité central du Fatah. (Crédit : capture d'écran MEMRI)

Un conseiller du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a appelé lundi à des violences macabres contre les Israéliens, entraînant une réponse cinglante d’un responsable israélien.

Sultan Abu al-Einein, conseiller d’Abbas sur les associations de la société civile et membre du Comité central du Fatah, a déclaré, pendant une interview avec le site d’informations palestinien Donia al-Watan, «quand vous trouvez un Israélien, tranchez-lui la gorge.»

La remarque du responsable du Fatah était une réponse à une question au sujet de la normalisation [des relations] entre les membres de son parti et Israël.

Interrogé sur ce qu’il pensait de la normalisation entre Israël et les responsables palestiniens prenant part à des conférences israéliennes, Abu al-Einein a répondu que « si vous me demandez ma position directe, je dirai, à chaque endroit où vous trouvez un Israélien, tranchez-lui la gorge. De même, je suis contre les discussions, négociations, rencontres et normalisation sous toutes leurs formes avec l’occupation israélienne. »

Le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), le général Yoav Mordechai, a critiqué Abu al-Einein pour ses remarques et a prévenu qu’elles auraient des « répercussions » dans le futur.

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les Territoires, le général Yoav Mordechai, en 2015. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les Territoires, le général Yoav Mordechai, en 2015. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

« De tels mots, à l’été 2016, dans une région qui se réveille et s’endort avec des informations d’actions terroristes similaires [aux paroles d’Abu al-Einein] ne peuvent pas être autorisés à rester dans les limites de la rhétorique », a-t-il écrit sur Facebook.

Il a également appelé les Palestiniens, et particulièrement le leadership palestinien, à dénoncer de tels propos, comme ils le font quand ils s’opposent aux actions de l’Etat islamique.

Abu al-Einein critique ouvertement Israël, soutient la violence et salue le terrorisme contre les Israéliens. En 2013, cinq membres du Congrès américain avaient écrit à Abbas pour lui demander de renvoyer Abu al-Einein en raison de ses hommages au terrorisme, mais le président de l’AP avait refusé, arguant qu’il était un responsable élu.

Israël a constamment déploré que l’AP soutienne le terrorisme et incite ses citoyens à mener des attaques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...