Coronavirus : 90 casques bleus testés positifs au Liban (Finul)
Rechercher

Coronavirus : 90 casques bleus testés positifs au Liban (Finul)

Le Liban a enregistré une nette augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 depuis l'explosion du 4 août qui a ravagé le port de Beyrouth

Des soldats de la FINUL et des officiers israéliens sur le site d'une attaque au missile du Hezbollah contre un poste israélien, dans le nord de l'Etat juif, le 4 septembre 2019. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de la FINUL et des officiers israéliens sur le site d'une attaque au missile du Hezbollah contre un poste israélien, dans le nord de l'Etat juif, le 4 septembre 2019. (Crédit : Armée israélienne)

90 casques bleus ont été testés positifs au nouveau coronavirus dans le Sud du Liban, a annoncé dimanche un porte-parole de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), faisant état des premiers cas détectés au sein de cette mission de paix.

88 des 90 personnes infectées appartiennent à la même unité, a déclaré Andrea Tenenti, porte-parole de la Finul, dans un communiqué.

Les cas confirmés ont été transférés dans un établissement spécial de la Finul, équipé pour traiter les cas de Covid-19, a ajouté M. Tenenti, sans préciser la nationalité des casques bleus contaminés.

« Nous avons entrepris un traçage des contacts et appliqué un régime complet de tests et d’isolement » pour prévenir une propagation du virus plus importante, a-t-il ajouté.

Selon lui, les opérations de la Finul à la frontière libano-israélienne ne sont pas affectées par ces contaminations.

Présente au Liban depuis 1978, la Finul est composée en grande partie de contingents européens et surveille la frontière avec Israël.

Fin août, l’ONU a renouvelé pour un an la mission de la Finul en réduisant toutefois ses effectifs autorisés de 15 000 militaires à 13 000.

Le Liban a enregistré une nette augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 depuis l’explosion du 4 août qui a ravagé le port de Beyrouth, tuant plus de 190 personnes et faisant plus de 6 500 blessés.

Le pays méditerranéen a enregistré un total de 23 669 cas, dont 239 décès depuis le début de l’épidémie sur son sol en février.

Samedi, les autorités ont par ailleurs annoncé avoir détecté 22 cas à la prison de Roumieh, le plus grand établissement pénitentiaire du pays, longtemps connu pour sa surpopulation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...