Coronavirus : un exercice militaire américano-israélien annulé
Rechercher

Coronavirus : un exercice militaire américano-israélien annulé

L'exercice "Eagle Genesis" devait inclure des parachutistes de la 173e Brigade aéroportée stationnée en Italie ; Tsahal précise que l'entraînement Juniper Cobra continue

Les parachutistes israéliens et les soldats du 2ème bataillon et du 6ème régiment des Marines lors d'un exercice de l'entraînement militaire conjoint Juniper Cobra au centre de Tzéélim, dans le sud d'Israël, le 12 mars 2018 (Crédit : Jack Guez/AFP)
Les parachutistes israéliens et les soldats du 2ème bataillon et du 6ème régiment des Marines lors d'un exercice de l'entraînement militaire conjoint Juniper Cobra au centre de Tzéélim, dans le sud d'Israël, le 12 mars 2018 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Les armées américaine et israélienne ont annulé un exercice conjoint qui devait se tenir au sein de l’État juif en raison d’inquiétudes causées par le nouveau coronavirus, selon les responsables des deux pays.

L’exercice « Eagle Genesis » qui devait réunir les forces terrestres israéliennes et l’EUCOM (Commandement européen) américain prévoyait également d’inclure les parachutistes américains de la 173e Brigade aéroportée stationnés en Italie, où une épidémie du virus s’est déclarée.

Lundi, 52 personnes infectées étaient décédées en Italie, où une hausse nette des cas de contamination a également été enregistrée pendant le week-end – 2 036 contaminations.

En résultat de cette épidémie virale, le ministère de la Santé israélien a interdit l’entrée sur le territoire des visiteurs en provenance d’Italie – en plus d’un certain nombre d’autres pays – et a ordonné aux Israéliens rentrant de cette destination de se placer en quarantaine individuelle et obligatoire pendant 14 jours.

« Au vu des instructions données par le ministère de la Santé et de l’inclusion de l’Italie dans la liste des pays nécessitant une mise en quarantaine pour tout voyageur israélien en revenant, la décision a été prise de reporter l’exercice militaire conjoint entre l’EUCOM et les forces terrestres israéliennes », a expliqué Tsahal dans un communiqué publié lundi.

Un responsable militaire américain a lui aussi confirmé cette annulation à CNN.

« En coopération étroite avec le gouvernement américain et par esprit d’extrême prudence face à la situation qui ne cesse d’évoluer en ce qui concerne le COVID-19, il a été décidé d’annuler l’exercice. Nous accordons beaucoup de valeur à notre partenariat solide avec Israël et sommes impatients de continuer à nous former ensemble dans le futur », a déclaré le responsable à la chaîne.

L’armée israélienne a précisé toujours prévoir d’accueillir les soldats américains pour l’exercice biannuel conjoint Juniper Cobra qui réunira les deux aviations militaires pour des entraînements de défense. Celui-ci doit avoir lieu en Israël au cours des prochaines semaines – ce qui pourrait changer.

« L’armée évalue en permanence la situation et reste informée constamment sur le virus pour pouvoir préserver la santé de ses recrues et de ses réservistes qui participent à l’exercice. À ce stade, l’exercice aura lieu comme prévu » ont expliqué les militaires.

Alors que le virus se propage partout sur la planète, Israël tente d’éviter une large propagation dans le pays, interdisant l’entrée sur son territoire aux visiteurs venus de plusieurs pays où il semble s’être implanté. C’est le cas de nations du sud de l’Asie, mais également de l’Italie.

Le ministère de la Santé a aussi encouragé les Israéliens à ne pas se rendre dans ces pays, exigeant de ceux qui en reviennent qu’ils se mettent en quarantaine obligatoire et personnelle pendant deux semaines.

L’armée israélienne, lundi, s’est fait l’écho des recommandations du ministère, interdisant explicitement à ses soldats et à ses employés de visiter ces pays.

Lundi, les autorités sanitaires ont révélé que deux autres Israéliens avaient été contaminés par le virus, ce qui porte le nombre total de malades confirmés à douze. Aucun décès consécutif au coronavirus n’a été constaté. Les deux Israéliens avaient séjourné en Italie.

L’État juif organise régulièrement des exercices d’entraînement avec les militaires américains dans le pays, notamment pour l’armée de l’Air et dans le secteur de la défense anti-missile.

Un Osprey V-22 américain participe à un entraînement dans le cadre de l’exercice militaire conjoint Juniper Cobra au centre de Tzéélim, dans le sud d’Israël, le 12 mars 2018. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Au début du mois, l’armée israélienne a confirmé que des soldats de l’un des pays du sud-est asiatique frappés le plus durement par la maladie avaient obtenu la permission de venir en Israël pour y prendre part à un exercice militaire avec les troupes de Tsahal dans une base du sud du pays.

Depuis, les autorités ont mis le holà aux arrivées dans le pays et conseillé aux Israéliens de ne voyager qu’en cas d’absolue nécessité.

Le virus a dorénavant infecté plus de 89 000 personnes dans le monde entier. Il touche plus de 60 pays et menace d’entraîner un ralentissement économique mondial – déjà observé en Chine à la fin de l’année dernière.

L’Europe a élevé son état d’alerte lundi alors que le bilan des morts des suites du nouveau coronavirus ne cesse de s’élever – il dépasse maintenant les 3 000 – et que de nouveaux décès ont été enregistrés en Chine, en Iran et aux États-Unis.

Au Pentagone, le général Mark Milley, à la tête des états-majors, a déclaré aux journalistes que « l’armée américaine se penche sur une grande variété de scénarii » concernant une propagation parmi les soldats du coronavirus, connu officiellement sous le nom de COVID-19.

« La pandémie est le pire des cas », a-t-il averti, qui a précisé que les laboratoires de l’armée travaillaient sur la production d’un vaccin.

Le général a ajouté que l’impact du coronavirus sur les militaires américains avait été « très minimal », a rapporté CNN.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...