Rechercher

COVID: Début des essais pour un vaccin israélien sous forme de pilule

L'inoculation orale est censée être efficace après une dose et pourrait également constituer une solution facile à distribuer pour répondre au besoin croissant de rappels

Image illustrative de pilules (Crédit : JayjunG via iStock by Getty Images)
Image illustrative de pilules (Crédit : JayjunG via iStock by Getty Images)

Les inventeurs israéliens d’un vaccin oral contre le coronavirus ont reçu le feu vert pour lancer des essais cliniques en Afrique du Sud, et espèrent être opérationnels dès le mois prochain.

Oramed Pharmaceuticals a reçu l’autorisation de l’autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé de commencer à recruter des patients pour un essai clinique de phase 1 pour sa pilule Oravax.

« Nous sommes ravis d’aller de l’avant avec les essais cliniques de notre vaccin oral contre le COVID-19 en Afrique du Sud », a déclaré Nadav Kidron, PDG d’Oramed, la société à l’origine de la pilule, au Times of Israël, ajoutant que les rappels étant de plus en plus recommandés, sa pilule pourrait constituer un moyen efficace de maintenir les vaccinations à jour.

L’essai en Afrique du Sud devrait se dérouler en même temps qu’un essai à Tel Aviv qui débutera bientôt lorsque les autorisations du ministère israélien de la Santé seront finalisées.

Le vaccin pourra être utilisé en tant que première inoculation ou en tant que rappel, a ajouté M. Kidron, soulignant que, dans les deux cas, il présente « de nombreux avantages ».

« Il est notamment question de facilité de distribution et du fait que la plupart des gens préfèrent prendre une pilule plutôt qu’une piqûre, surtout en Afrique. En particulier dans les pays où le taux de vaccination est faible, un vaccin sûr, efficace et facile à avaler pourrait changer la donne dans la lutte contre le virus et le retour à la vie normale », a-t-il ajouté.

Image d’illustration : Une Israélienne reçoit une injection de rappel du vaccin contre le coronavirus ; Oramed vise à introduire des vaccins oraux à la place (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Oravax est une version orale à dose unique d’un vaccin prospectif développé en partenariat avec la société Premas Biotech, basée en Inde, et a annoncé en mars qu’elle avait réussi à générer des anticorps sur le porc. La société espère que la pilule pourra servir de vaccin initial simple, car elle n’aura pas besoin d’être stockée à basse température et éliminera la nécessité de faire appel à des professionnels pour les injections.

« Nous pensons que le candidat vaccin oral COVID-19 d’Oravax pourrait offrir une solution potentielle intéressante à la pandémie, que ce soit en tant que rappel ou pour les personnes non vaccinées », a déclaré M. Kidron.

« Un vaccin oral contre le COVID-19 permettrait de surmonter plusieurs obstacles et permettrait également une distribution rapide et à grande échelle, afin que les gens puissent potentiellement s’administrer eux-mêmes le vaccin à domicile. Après cet essai de phase 1, notre intention est d’aller de l’avant avec un essai de phase 2 et 3 en vue d’une approbation d’utilisation d’urgence dans les pays concernés », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...