Rechercher

Covid: « Les 40 localités les plus ‘rouges’ d’Israël sont arabes », dit Bennett

40% des contaminations en Israël aujourd'hui - et un taux similaire d'hospitalisations et de décès - concernaient la population arabe israélienne, selon Zahi Said

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) à l'ouverture d'un centre de vaccination à Jérusalem, le 4 août 2021 (Haim Zach / GPO).
Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) à l'ouverture d'un centre de vaccination à Jérusalem, le 4 août 2021 (Haim Zach / GPO).

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a appelé mercredi à intensifier la campagne de vaccination anti-coronavirus auprès de la population arabe du pays qui connait un taux de contamination particulièrement élevé, selon les données officielles.

« Les 40 localités les plus ‘rouges’ d’Israël sont arabes », a déclaré M. Bennett depuis New York où il a pris part lundi à l’Assemblée générale des Nations unies.

Selon un communiqué de son bureau mercredi, il a demandé à ce que les efforts de la campagne de vaccination se focalisent auprès de la population arabe étant donné que le taux de vaccination y « est particulièrement faible ».

Zahi Said, porte-parole du ministère de la Santé, a déclaré à l’AFP que 40% des contaminations en Israël aujourd’hui – et un taux similaire d’hospitalisations et de décès – concernaient la population arabe israélienne, des descendants des Palestiniens restés sur leur terre à la création d’Israël en 1948.

Selon lui, ce taux disproportionné par rapport au reste de la population est notamment dû au « manque de vaccination et au non-respect des recommandations du ministère de la Santé, telles que la distanciation physique et le port de masques ».

La réticence à se faire vacciner persiste dans les localités arabes alors que le ministère tente de promouvoir la vaccination auprès du public.

Israël a été un des premiers pays à lancer en décembre 2020 une campagne de vaccination qui a permis de réduire les contaminations et de lever presque toutes les restrictions sanitaires en juin.

Mais la propagation du variant Delta et la levée des restrictions ont favorisé l’émergence d’une nouvelle vague de contamination, à laquelle le gouvernement a tenté de répondre en lançant une campagne pour une troisième dose de vaccin pour les personnes vaccinées depuis plus de six mois afin de renforcer la réponse immunitaire.

Plus de 60 % des neuf millions d’Israéliens ont reçu deux doses de vaccin et plus d’un tiers en a reçu trois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...