Craignant l’effet boule de neige, l’armée ferme la station de ski du Hermon
Rechercher

Craignant l’effet boule de neige, l’armée ferme la station de ski du Hermon

Cette mesure survient au lendemain d'un tir de missile syrien intercepté par le système anti-aérien du Dôme de fer, pendant que des skieurs slalomaient sur les pentes voisines

La station de ski du mont Hermon, le 11 janvier 2019. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)
La station de ski du mont Hermon, le 11 janvier 2019. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé lundi que les visiteurs ne seront pas autorisés à se rendre sur la station du ski du Hermon dans les hauteurs du Golan, dans un contexte de tensions à la frontières, et par crainte qu’elles ne s’intensifient.

Cette mesure survient au lendemain d’un tir de missile syrien intercepté par le système anti-aérien du Dôme de fer, pendant que des skieurs slalomaient sur les pentes voisines.

« Au regard de la situation, il a été décidé que le site du Hermon ne sera pas ouvert aux visiteurs lundi », a annoncé l’armée dans un communiqué lundi.

Aucune autre instruction n’a été donnée et les habitants du plateau du Golan sont invités à maintenir leurs activités.

Cette annonce est survenue quelques minutes après que l’armée a annoncé qu’elle avait pris pour cible des sites appartenant aux forces des Gardiens de la Révolutions iraniens en Syrie.

L’armée n’annonce généralement que les frappes de représailles, ajoutant que cette frappe aérienne était une réponse au missile lancé la veille, survenu en plein jour, après une attaque menée sur des cibles iraniennes à Damas et largement attribuée à Israël.

La fermeture du site semble indiquer qu’Israël craint davantage d’attaques de la part de la Syrie, directement liée à l’Iran.

Le massif montagneux du Hermon longe les frontières d’Israël, de Syrie et du Liban, et surplombe le plateau du Golan et s’élève jusqu’à 2 814 mètres d’altitude. Le flanc israélien atteint 2 200 mètres d’altitude, le point le plus haut du pays.

Des silhouettes de soldats parsèment le paysage surplombant le mont Hermon sur le plateau du Golan en janvier (Crédit : Shay Levy / Flash 90)

L’unique station de ski israélienne est une destination touristique très prisée.

Dimanche, le site était bondé, après les récentes chutes de neige dans la région. Les autorités ont choisi de ne pas le fermer après le tir de missile, qui a été intercepté en dehors du territoire israélien et n’a causé ni victimes ni dégâts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...