Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Criminalité arabe : une 163e victime dans un supermarché du nord d’Israël

Ahmed Marai, 25 ans, a été abattu peu après une grande manifestation, à Haïfa, pour une action plus résolue de la police contre une criminalité record au sein de la communauté arabe

Des policiers devant le supermarché de Fureidis où un homme a été abattu, le 31 août 2023. (Crédit : Police israélienne)
Des policiers devant le supermarché de Fureidis où un homme a été abattu, le 31 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Un homme a été abattu à Fureidis, dans le nord du pays jeudi soir, nouvelle victime de la vague criminelle qui endeuille comme jamais la communauté arabe d’Israël.

La police a déclaré avoir été appelée pour intervenir dans la la banlieue de Haïfa jeudi soir et y avoir trouvé trois hommes blessés par balles.

Ahmed Marai, 25 ans, évacué vers l’hôpital Hillel Yaffe dans un état critique, y a succombé à ses blessures. Deux autres hommes, âgés de 20 ans, modérément blessés, ont été pris en charge par des hôpitaux voisins, ont indiqué les premiers secours.

La police, qui a ouvert l’enquête pour recueillir des preuves, fera un point sur la situation ultérieurement.

La Treizième chaine a donné l’information que la fusillade avait eu lieu à l’intérieur d’un supermarché.

Marai est le 163e membre de la communauté arabe israélienne tué dans des circonstances criminelles cette année, soit deux fois plus que l’an dernier, selon les chiffres de l’organisation de lutte contre la violence Abraham Initiatives.

Peu de temps avant la fusillade, des milliers de personnes manifestaient, à Haïfa, pour dénoncer l’incapacité de la police à lutter efficacement contre les crimes violents. Le député de la Liste arabe unie Ayman Odeh, le chef de Raam Mansour Abbas et le député de Yesh Atid Yoav Segalovitz – ancien haut responsable de la police – étaient présents.

Les manifestants ont défilé dans les rues du centre ville, fermées à la circulation, avec des cercueils représentant les membres de la communauté assassinés cette année.

Des membres de la communauté arabe défilent pour manifester contre l’incapacité de la police à lutter contre les violences au sein de leur communauté, à Haïfa, le 31 août 2023. (Crédit : Flash90)

La fusillade de Fureidis s’est produite quelques heures après la mort de Nur Riyan, mère de sept enfants, abattue dans un appartement de Haïfa. L’homme qui l’accompagnait a été modérément blessé.

Selon les médias israéliens, les premiers éléments de l’enquête tendent à montrer que c’est en fait l’homme – le compagnon de Riyan – qui était visé. Pour autant, la police ne néglige aucune autre piste.

« Un jour sanglant de plus au sein de la communauté arabe », a tweeté jeudi soir le chef du parti Kakhol lavan, Benny Gantz. « Un jour de plus sans véritable gestion du problème. Il n’y a pas de gouvernance. Personne ne s’occupe de ce problème. »

Ces dernières semaines, la criminalité – en grande partie alimentée par des rivalités entre gangs de la pègre – semble se propager aux candidats aux élections municipales et aux fonctionnaires déjà en place.

La semaine dernière, quatre personnes – parmi lesquelles un candidat à la mairie – ont été assassinées de manière particulièrement violente lors d’une fusillade de masse à Abu Snan, dans le nord du pays. La veille, le maire de Tira, Abdul Rahman Kashua, avait été abattu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.