Croatie: extradition en Tunisie du meurtrier présumé d’un cadre du Hamas
Rechercher

Croatie: extradition en Tunisie du meurtrier présumé d’un cadre du Hamas

Le suspect avait été arrêté le 13 mars en Croatie en vertu d'un mandat d'arrêt international et placé depuis en détention

Mohamed Zaouari, l'ingénieur tunisien spécialiste des drones abattu en décembre 2016, (Capture d'écran : Aljazeera/YouTube)
Mohamed Zaouari, l'ingénieur tunisien spécialiste des drones abattu en décembre 2016, (Capture d'écran : Aljazeera/YouTube)

La justice croate a annoncé mercredi avoir approuvé en première instance l’extradition en Tunisie d’un Bosnien soupçonné d’être l’auteur du meurtre en décembre 2016 d’un ingénieur tunisien décrit par le Hamas comme un dirigeant du mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza.

Mohamed Zaouari, 49 ans, a été tué d’une vingtaine de balles au volant de sa voiture le 15 décembre 2016, à Sfax, la deuxième ville de Tunisie.

Lors d’une audience mardi, le tribunal de Velika Gorica, près de Zagreb, « a établi que les conditions légales pour l’extradition d’A.C., domicilié à Sarajevo, pour faire face à une procédure légale devant un tribunal tunisien … sont remplies », selon un communiqué.

Le suspect avait été arrêté le 13 mars en Croatie en vertu d’un mandat d’arrêt international et placé depuis en détention, a précisé le tribunal.

L’extradition n’est pas imminente car la décision du tribunal peut faire l’objet d’un appel devant la Cour Suprême. L’avocat de l’accusé a d’ailleurs annoncé d’emblée sa décision d’interjeter appel.

L’avocat du suspect, Kresimir Skarica, a affirmé que les documents fournis par la Tunisie étaient « incomplets et inadéquats » et qu’ils ne pouvaient pas « servir de base pour une extradition ».

Début mai, la justice tunisienne avait annoncé l’arrestation en Croatie du suspect, soulignant que deux individus « ayant perpétré l’assassinat » avaient été identifiés et que tous deux étaient de nationalité bosnienne.

Aucun détail n’avait été fourni sur le deuxième individu.

Les médias croates ont identifié l’homme arrêté comme étant Alen Camdzic, un Bosnien de 46 ans.

Camdzic a pris part à la guerre des années 1990 en Bosnie dans les rangs de la police spéciale et est devenu un soldat professionnel après le conflit, selon les médias.

L’assassinat de Mohamed Zaouari avait fait des remous en Tunisie. Le gouvernement avait affirmé que des « éléments étrangers » étaient impliqués dans le meurtre de l’ingénieur, qui était également de nationalité belge.

Le Hamas, selon lequel Zaouari était une personnalité importante du mouvement spécialisé dans le développement de drones, avait accusé Israël d’être à l’origine de son assassinat. Israël n’avait pas réagi à ces accusations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...